10 Mai 2017

Afrique: Parlement panafricain - Des actions d'éclat

Le rapport d'activités présenté hier par le président affiche entre autres un plaidoyer fructueux en vue d'une levée des sanctions économiques imposées au Soudan.

Près d'une trentaine de ses collègues ont tenu à prendre la parole à l'issue de la présentation du rapport d'activités par le président du Parlement panafricain (PAP), mardi dernier au cours de la séance plénière qui se tenait à l'hémicycle Idriss Ndélé Moussa de Midrand. Pour l'essentiel, il s'agissait de féliciter Roger Nkodo Dang et le reste du bureau de l'instance qu'il dirige pour le travail abattu d'octobre 2016 à avril dernier. Au rang des succès enregistrés, les démarches entreprises auprès des autorités américaines auprès desquelles le PAP est allé plaider en faveur de la levée des sanctions imposées au Soudan.

« Je suis heureux d'annoncer que les sanctions ont été partiellement levées et que le Soudan dispose de six mois pour travailler sur les problèmes qui font encore obstacle, parmi lesquels la question des droits de l'homme. Les sanctions commerciales et bancaires ont été levées », a annoncé le président du Parlement panafricain. Il convient de souligner que la démarche entreprise par cette instance de l'Union africaine faisait suite aux délibérations de la 3e session ordinaire tenue en octobre 2016 à Sharm-El Sheikh en Egypte au cours de laquelle mandat avait été donné au bureau pour mener lesdites négociations. Ce qui a poussé Roger Nkodo Dang à conduire une mission aux Etats-Unis d'Amérique. Autre motif de satisfaction, la question de la sécurité.

Face aux difficultés rencontrées par les membres de la chambre, de nombreux contacts ont été entrepris auprès des autorités sud-africaines. Roger Nkodo Dang a néanmoins tenu à indiquer que les parlementaires ne sont pas les seuls visés par le phénomène et que l'Afrique du sud est loin d'être le seul pays où il peut arriver ce type de désagréments. Toutefois, a-t-il annoncé, un comité de suivi de la révision des annexes à l'Accord de siège a été créé à l'initiative du parlement sud-africain. Le président du PAP a également fait savoir que de nombreuses missions d'observation électorale ont été menées dans divers pays du continent.

S'agissant de la fronde née de la désignation du secrétaire général et de son adjoint chargé des questions législatives au cours de la session extraordinaire qui a eu lieu le 6 mars 2017, seule une vingtaine de parlementaires sur les 119 qui ont assisté aux travaux ont voté la motion s'opposant à la nomination du Malawite Vipya Harawa et du Tchadien Gali Massa Harou. Reste à passer à l'étape de la ratification pour atteindre les 28 attendues. Roger Nkodo Dang a annoncé que l'instance qu'il dirige fonctionne cette année avec un budget de 15,6 millions de dollars, soit environ 8 milliards de F. Non sans rappeler que le principal ordonnateur du PAP reste son secrétaire général.

Afrique du Sud

Parlement panafricain - Fin de session à Midrand

Il aura plané durant ces deux dernières semaines comme un air de campagne électorale sur les… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.