10 Mai 2017

Afrique: Les coûts de financement des pays pré émergents sont en hausse

Selon le Fonds monétaire international, les perspectives des pays pré-émergents sont assombries aussi par la sécheresse, les infestations parasitaires et les problèmes de sécurité, selon le rapport.

Si les effets de la sécheresse qui a frappé certaines parties de l'Afrique australe l'an dernier se dissipent, l'insécurité alimentaire semble augmenter, certaines régions de l'Afrique australe et orientale étant confrontées à une sécheresse et à des infestations parasitaires. Pire encore, l'état de famine a été déclaré au Soudan du Sud et menace le Nord-Est du Nigéria en raison des conflits passés et en cours.

De même, le rapport montre aussi que, si l'environnement extérieur est devenu plus favorable récemment, il ne devrait présenter qu'un soutien limité. Une remontée des prix des produits de base offrira du répit, mais ne sera pas suffisante pour corriger les déséquilibres existants dans les pays riches en ressources naturelles.

Par exemple, les prix du pétrole devraient rester bien en deçà de leurs records de 2013. De la même manière, s'ils diminuent depuis le début de 2016, les coûts de financement des pays préémergents de la région restent plus élevés que ceux des autres pays émergents, et ces conditions pourraient rapidement se durcir davantage sur fond d'un relâchement de la politique budgétaire et d'une normalisation de la politique monétaire aux États-Unis.

Afrique

Culture financière - De nombreux adolescents maîtrisent mal les questions financières

Environ un quart des élèves des 15 pays et économies qui ont participé à la… Plus »

Copyright © 2017 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.