10 Mai 2017

Congo-Brazzaville: Richard Baloyi invite les entrepreneurs congolais à investir en Afrique du Sud

Reçu en audience le 10 mai à Brazzaville par le président du Sénat, André Obami Itou, l'ambassadeur d'Afrique du Sud au Congo, Richard Baloyi a souhaité voir les entrepreneurs congolais investir dans son pays dans le cadre de la diplomatie économique. « En Afrique du sud, la démocratie rime avec l'économie », a indiqué l'ambassadeur.

« Nous avons opté pour cette politique. Encourager les entreprises privées des deux pays à investir dans l'un ou l'autre pays. Nous voyons les secteurs où les Congolais sont faibles et nous intervenons, de même que nous appelons les entrepreneurs congolais à faire autant », a expliqué Richard Baloyi.

André Obami Itou et Richard Baloyi ont en outre échangé sur le renforcement des relations entre les Parlements des deux pays, avant d'envisager la possibilité d'une échange d'expériences.

Congo-Brazzaville

COP23 - Terre d'école se fait un écho favorable

La présidente de la fondation, Maria Maylin, a dressé, lors de la journée consacrée à… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.