11 Mai 2017

Burkina Faso: Jazz à Ouaga 2017 - Le bilan jugé satisfaisant

Ouverte le 28 avril, la 25e édition de Jazz à Ouaga a refermé ses portes le 6 mai 2017. Cette édition a été marquée, entre autres, par des prestations d'artistes- musiciens venus des quatre coins du monde, une compétition dénommée « jazz performance » et un master class. La cérémonie de clôture a eu lieu en présence du ministre de la Culture, des arts et du tourisme, Tahirou Barry.

15 groupes ont, tour à tour, joué sur les scènes officielles du CENASA et de l'Institut français de Ouagadougou, 21 groupes ont montré leur savoir faire sur la scène du Village du festival, tout comme 5 autres groupes dans le cadre de Jazz school, à l'Ecole nationale de police et au Musée national.

C'est le bilan à chaud de la 25e édition du festival Jazz à Ouaga, fait par Abdoulaye Diallo, président du comité d'organisation dudit festival. Un bilan qu'il a jugé positif au regard des activités menées dans le cadre du jubilé d'argent de Jazz à Ouaga.

Au cours des 8 jours, des artistes comme Bill Aka Kora du Burkina Faso, Paco Sery group de la Côte d'Ivoire, Geoffrey de l'Ouganda, Joss Stone « Total World Tour » du Royaume- Uni, Larry skoller liberty bues quintet des USA, pour ne citer que ces groupes, ont su donner de l'émotion aux amoureux du jazz.

Avant le dernier spectacle du festival, donné par Paco Sery, le jury de la compétition « Jazz performance » a dévoilé les résultats de la compétition spécifiquement dédiée aux jeunes « Jazz Men ». Ainsi, c'est Sabwana Group qui est sorti vainqueur en décrochant le Saxo d'Or. Le Saxo de bronze est revenu au groupe Jazzpel et le Saxo d'argent à Sydyr.

Notons qu'au cours du festival, un master class a regroupé plusieurs producteurs et des managers pendant 4 jours. Cette rencontre a permis aux managers, producteurs et artistes-musiciens, d'échanger avec Blik Bassy, Josey Da Silva, dans le but de renforcer leurs capacités en matière de gestion de carrière musicale.

C'est au regard de tout cela que le comité d'organisation s'est dit satisfait. « C'est un bilan très positif, parce que toutes les activités que nous avons prévues, ont été réalisées », s'est réjoui Abdoulaye Diallo. Pour les artistes, le séjour à Ouagadougou a été plus que magique, puisqu'ils ont pu communier avec leurs fans.

« Nous avons fait ensemble une bonne fête. Pour moi, Jazz à Ouaga est l'un des plus grands festivals qui existent sur cette planète », a laissé entendre Paco Sery avant de prodiguer des conseils aux jeunes qui veulent se lancer dans la musique en général. « Le secret est de prendre son travail au sérieux, d'être correct envers les gens et de rester humble », a-t-il laissé entendre là-dessus.

Burkina Faso

Prévention des conflits pastoraux - A Kombissiri, les animaux ne broutent pas de cette herbe-là

Le Projet d'appui au pastoralisme et à la stabilité dans le Sahel et la corne de l'Afrique (PASSHA) a… Plus »

Copyright © 2017 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.