11 Mai 2017

Somalie: Aide de l'UE en faveur du pays

Photo: Photo: UK Foreign and Commonwealth Office
De gauche à droite: le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, le Secrétaire d’Etat britannique aux affaires étrangères, Boris Johnson, et le Président de la Somalie, Mohamed Abdullahi Mohamed de Somalie, lors d’une conférence de presse conjointe à la Conférence de Londres sur la Somalie.
communiqué de presse

Bruxelles — L'UE est engagée en Somalie dans le cadre d'une approche globale fondée sur la diplomatie active, le soutien au changement politique, l'amélioration de la sécurité, l'aide au développement et l'aide humanitaire.

Pour la période 2015-2020, la coopération de l'UE et de ses États membres, comprenant l'aide au développement, l'aide humanitaire et les opérations de maintien de la paix, s'élève à 3,4 milliards d'euros.

La Somalie a entrepris des réformes politiques dans la droite ligne des principes du New Deal pour l'engagement dans les États fragiles, adoptés en 2011. Le New Deal (2013-2016) a régi les relations entre la Somalie, d'une part, et l'UE et d'autres partenaires internationaux, d'autre part. Les principes relatifs à une nouvelle responsabilité et à un partenariat devraient normalement être renouvelés après l'entrée en fonction d'un nouveau gouvernement somalien en 2017.

Lors du sommet UE-Somalie de 2013, les deux parties ont approuvé le pacte avec la Somalie. L'accord prévoyait une stratégie de collaboration entre l'UE et la Somalie. Il énonce les cinq objectifs essentiels du pays en matière de consolidation de la paix et de l'État: 1. Renforcement de politiques inclusives, 2. Sécurité, 3. Justice, 4. Fondements économiques, 5. Revenus et services.

Le soutien et le financement par l'UE de ces objectifs et d'autres objectifs de développement sont régis par le programme indicatif national pour la Somalie (2014-2020).

Paix et sécurité

L'UE joue un rôle de premier plan dans le soutien apporté aux efforts déployés par la Somalie pour devenir un pays pacifique, stable et démocratique, ainsi que dans la lutte contre la piraterie et d'autres crimes internationaux.

La force navale de l'UE (EU NAVFOR) a joué un rôle majeur dans la lutte contre la piraterie: en 2011, 174 navires marchands ont été attaqués, 25 bateaux ont fait l'objet d'actes de piraterie et 736 gens de mer ont été pris en otage; en 2013, 7 navires ont été attaqués, aucun n'a été victime d'actes de piraterie; en 2014, 2 navires ont été attaqués; en 2015, aucune attaque n'a été enregistrée, contre une en 2016; en mars 2017, un navire a fait l'objet d'actes de piraterie et a été retenu pendant 4 jours.

L'UE mène trois missions de sécurité et de défense:

la mission militaire de formation (EUTM), qui vient en aide aux forces de sécurité somaliennes;

la force navale de l'UE (EU NAVFOR), qui lutte contre la piraterie; et

EUCAP, qui vise à améliorer la sécurité maritime régionale.

L'UE est l'un des principaux contributeurs financiers à la mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM); son engagement s'est élevé à plus de 1,3 milliard d'euros entre mars 2007 et mars 2017.

Par l'intermédiaire du programme indicatif national, l'UE fournit aussi, sur la période 2014-2020, une aide de 100 millions d'euros destinée à des initiatives de consolidation de l'État et de la paix.

Coopération au développement

L'UE est l'un des principaux partenaires de la Somalie en matière de développement. Entre 2014 et 2020, le programme indicatif national de l'UE pour la Somalie aura mobilisé 286 millions d'euros pour aider le pays à atteindre ses objectifs de développement. Le programme a été conçu de manière à refléter les priorités du pacte avec la Somalie.

Les fonds du programme indicatif ont donc été alloués comme suit:

Consolidation de l'État et de la paix - 100 millions d'euros

Sécurité alimentaire et renforcement de la résilience - 86 millions d'euros

Éducation - 60 millions d'euros

Mesures en faveur de la société civile - 14 millions d'euros

Mesures de soutien - 26 millions d'euros.

Ce financement est complété par d'autres allocations sur le budget de l'UE, qui couvrent des aspects spécifiques tels que la démocratie et les droits de l'homme, le renforcement des collectivités locales, la formation, la sécurité alimentaire et les approvisionnements en énergie et en eau.

Une enveloppe supplémentaire de 200 millions d'euros a été annoncée lors de la conférence de Londres.

Aide humanitaire

L'UE soutient les opérations d'aide humanitaire en Somalie depuis 1994. Cette aide est d'autant plus nécessaire que le pays est aux prises avec un conflit interne et des catastrophes naturelles depuis des décennies.

En 2016, l'UE a consacré 46,5 millions d'euros aux opérations d'aide dans le pays, ce qui lui a permis de secourir plus de deux millions de personnes. Les problèmes couverts sont la préparation et la réaction aux situations d'urgence, l'amélioration de la sécurité alimentaire et de la santé, l'augmentation des niveaux de nutrition et la fourniture d'abris, d'installations sanitaires et d'eau. Concernant la sécheresse qui sévit actuellement en Somalie, l'UE a fourni pour 78,5 millions d'euros d'aide humanitaire en 2017. Au total, la réponse de l'UE et des États membres à la sécheresse en Somalie s'élève à plus de 450 millions d'euros.

Relations économiques

L'UE est déterminée à aider la Somalie à développer une économie forte et durable pouvant soutenir le processus de consolidation de la paix et de l'État dans le pays. Les relations dans ce domaine sont régies par le pacte pour la Somalie, le processus du «New Deal» et le programme indicatif national. Les objectifs, les priorités et les actions sont aussi étroitement liés au plan de redressement économique du gouvernement somalien.

L'engagement de l'UE vise donc à revitaliser et à développer l'économie somalienne en s'attachant à améliorer les conditions de vie, à créer des emplois et à encourager une croissance inclusive. Une attention particulière sera accordée à l'amélioration des perspectives économiques pour les femmes et les jeunes, en veillant à ce qu'ils disposent d'un meilleur accès à des activités rentables et génératrices de revenus.

Relations commerciales

L'UE n'entretient pas beaucoup d'échanges formels ou directs avec la Somalie. Les principaux partenaires commerciaux du pays sont les États du Golfe et le Yémen.

Afin d'aider la Somalie à élargir ses horizons commerciaux, le programme indicatif national de l'UE est déployé pour améliorer la productivité dans les secteurs de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche. Les interventions du programme visent également à soutenir la croissance en favorisant le développement du secteur privé et l'environnement des entreprises en Somalie.

En savoir plus

La reprise de la Somalie dépend de sa capacité à renforcer et à étendre l'état

ADDIS ABEBA, Éthiopie, 11 May 2017 / PRN Africa / -- La Somalie se trouve à un tournant politique et… Plus »

Copyright © 2017 PR Newswire. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.