12 Mai 2017

Congo-Kinshasa: Ambassadeur de l'UE / Bart Ouvry - "La RDC au centre de l'agenda de l'UE et UA à Bruxelles le 15 mai prochain"

Cette annonce provient d'une bouche autorisée en l'occurrence; M. Bart Ouvry, Ambassadeur de l'Union Européenne en République Démocratique du Congo, à l'occasion de la fête de l'Europe, commémorée le 9 mai 2017, en la Résidence de l'Union Européenne à Kinshasa/Gombe. C'est une rencontre qui a réuni diverses personnalités tant du monde politique que diplomatique. Elle requiert d'une double signification en ce qu'elle coïncide avec la célébration du 60ème anniversaire des Traités de Rome qui correspond à juste titre, au début formel de l'existence de l'Union Européenne. Sans atermoiement, Bart Ouvry a, d'entrée de jeu, reconnu que la RDC est un pays d'enjeu politique majeur pour cette année 2017. Soit, un enjeu tourné vers l'organisation des élections présidentielle, législatives et provinciales prévues en fin d'année, sans lesquelles, la paix tant souhaitée risque d'être un leurre. C'est pourquoi, il a fait observer une minute de silence pour saluer la mémoire de toutes les victimes des violences dans les Kasaï.

Mais au-delà de tout, il a démontré avec ferveur, combien la Communauté internationale que ce soient, les membres de l'Union Africaine ou l'Union Européenne en général et les Congolais en particulier, ont accueilli avec soulagement, l'Accord de la Saint Sylvestre. Cet Accord, dit-il, constitue un cadre fédérateur et consensuel pour aller de l'avant vers des élections crédibles et apaisées. Fort de cette adhésion massive à l'Accord du 31 décembre 2016, l'Ambassadeur de l'Union Européenne en RDC rassure au peuple congolais de compter, sans aucune ambigüité, à l'appui et soutien de son Institution sur la mise en œuvre de dit Accord et en particulier, à l'organisation des élections crédibles et apaisées.

Partant, il se réjouit de la visite le 15 mai prochain, à Bruxelles du président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faqi. Ce dernier, y rencontrera la Haute représentante, Federica Mogherini, tout comme les ministres des Affaires étrangères des Etats membres de l'Union Européenne. La situation en République démocratique du Congo exacerbée par diverses crises, sera certainement au centre de l'agenda de cette rencontre, affirme Bart Ouvry.

Un bilan largement positif

L'intervention de l'Union Européenne dans plusieurs secteurs en République Démocratique du Congo n'est plus à démontrer. A cet effet, le diplomate européen, en présence d'autres Etats membres de l'Union qui représente l'Europe au Congo démocratique, dresse un bilan largement positif, fruit des efforts de l'Union Européenne au cours des six dernières décennies quoiqu'elle n'ait pas atteint les 100% des résultats escomptés.

Devant sa très chère épouse Carine, mais aussi, les Ambassadeurs des Etats membres de l'Union européenne, les partenaires du Gouvernement et des autres Institutions de la République, les représentants du Système des Nations Unies, ceux de la Société civile ainsi que la presse, il a réaffirmé avec souplesse, qu'au cours des six dernières décennies, l'Union européenne est parvenue à garantir la paix et la prospérité en Europe et à assurer la démocratie, l'état de droit et le respect des droits de l'Homme. L'Union Européenne s'est montrée plus dynamique en Afrique, précise l'Ambassadeur de l'UE en RD-Congo. Ce, pour avoir mené une action extérieure de grande envergure en faveur d'un monde plus juste, plus démocratique et plus stable.

Au plan de la Coopération, l'UE est sur les traces d'un engagement commun avec ses partenaires congolais. Car, a-t-il insisté, "les succès de l'Union européenne en République démocratique du Congo sont aussi les succès de la République Démocratique du Congo".

Des succès engrangés

Liant l'acte à la parole, l'UE à travers son Ambassadeur accrédité en RD-Congo a dressé un chapelet d'interventions en terme d'acquisitions qu'il n'hésite pas de placer à l'actif des succès enregistrés ces dernières années:

Un premier exemple: Lors d'un voyage dans l'Est, la semaine dernière, il a pu se rendre compte de l'héroïsme des éco gardes congolais dans les Parcs Nationaux des Virunga et de la Garamba contre des incursions armées et le braconnage. "Nous venons encore cette semaine de regretter le décès d'un de ses collègues", s'exclame-t-il. Depuis déjà 1993, l'Union Européenne travaille avec l'Institut Congolais de Conservation de la Nature (ICCN) afin de rétablir la sécurité dans les Parcs mais aussi, pour développer l'économie et créer des emplois pour les populations autour des parcs. La construction de barrages hydroélectriques, le développement de l'électricité rurale devra permettre la création de 100.000 emplois dans la province du Nord-Kivu. "Notre partenariat en faveur de la biodiversité et le développement rural autour des parcs nationaux au Congo a connu des hauts et des bas mais, nous persistons et nous voyons aujourd'hui des résultats probants", soutient-il. Et d'enchérir; les parcs nationaux du Congo ne sont pas seulement des sanctuaires de vie sauvage à protéger mais, ce sont aussi des pôles de développement durable pour tous les congolais.

Un deuxième succès: les opérations de balisage lumineux sur le fleuve Congo. "Ceux parmi vous qui ont le privilège comme moi de pouvoir observer depuis leur bureau le fleuve Congo, auront vu des opérations de balisage lumineux sur le fleuve Congo. Cette opération a été lancée officiellement samedi dernier. Cela fait partie de notre projet de relance de la navigation fluviale entre Kisangani et Kinshasa. Grâce aux balises lumineuses et des cartes électroniques de navigation, le fleuve Congo permettra le passage rapide et sûr de marchandises, des producteurs jusqu'aux marchés dans les grandes villes".

Au chapitre économique, Bart reste formel quant au nombre croissant d'opérateurs économiques qui vont profiter de cette voie navigable fiable. "Permettez-moi d'attirer l'attention des acteurs économiques parmi vous sur cette nouvelle opportunité. Un nombre croissant d'opérateurs économiques devraient profiter de cette voie de transport plus fiable. J'espère donc un grand développement du secteur de transport fluvial au Congo avec des effets bénéfiques pour le développement économique et social de toute la nation".

Contre toute attente, loin de s'arroger à une simple publicité gratuite, mais, s'il tient à relever ces « success stories », argue-t-il, "c'est pour faire connaitre les réalités dans notre coopération: elle sera faite de hauts et de bas et nous n'obtiendrons pas toujours 100% des résultats escomptés. Mais notre relation et notre engagement commun sont basés sur des relations historiques".

Il a, par ailleurs déclaré que les relations entre la RDC et l'Union européenne sont basées sur des engagements à long terme. Ce sont des engagements communs en droit international et à titre bilatéral dans les Accords de Cotonou. "L'Union européenne continuera à travailler avec vous tous pour une nation congolaise forte, prospère et apaisée. Mon engagement est de travailler tous les jours pour en faire une réalité".

Confiant en l'avenir radieux de la RDC, Bart Ouvry rassure en des termes clairs et précis: "Je veux conclure mes propos en vous invitant à fêter la journée de l'Europe avec nous tous. Regardez autour de vous et vous verrez une exposition de photos qui est le premier produit du projet EUNIC. EUNIC a comme but de soutenir la production audiovisuelle, littéraire et musicale au Congo. Je suis très fier que notre délégation soit un précurseur dans la promotion de la culture à Kinshasa et dans toutes les autres provinces du pays. C'est l'occasion de communiquer nos valeurs en commun et de partager réciproquement nos productions culturelles. La créativité congolaise est bien connue au-delà des frontières et certainement en Europe".

Dans un style anecdotique pour amuser la galerie, l'Ambassadeur de l'Union Européenne en RD-Congo, Bart Ouvry a accueilli ses convives, par une salutation en langue nationale "Le Lingala" mais aussi, les a souhaité une bonne ambiance de fête toujours en Lingala. "Mua mbala ezali, mua kopo ezali, Bonne fête na biso nyonso", littérallement, il y a un peu de frites, un peu de boissons et bonne fête à toutes et à tous.

Congo-Kinshasa

Le sort du président Kabila après décembre 2017 au menu du sommet de Brazzaville

Brazzaville accueille, ce jeudi, un sommet spécial de la CIRGL (Conférence internationale sur la… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.