13 Mai 2017

Egypte: Opération de communication autour de la découverte de momies

Photo: RFI
Le ministre égyptien des Antiquités Khaled al-Anani, le 13 mai 2017, sur le lieu de découverte de 17 momies dans des catacombes dans la province de Minya.

Le ministère égyptien des antiquités a donné samedi une grande conférence de presse pour annoncer la découverte de 17 momies dans la région de Malawi à 300 kilomètres au sud du Caire. « Une découverte sans précédent », a précisé le chef de la mission archéologique de l'université du Caire en charge des fouilles.

« Des momies, des sarcophages et des papyrus ». Une découverte qui a de quoi faire rêver tous les amoureux de l'Egypte ancienne. Et c'est sans doute le but de la conférence de presse aux allures d'opération de relations touristiques.

Le ministre des Antiquités Khaled al-Anani a, en effet, déclaré que « toute information concernant les antiquités va attirer le monde entier et améliorer l'image du pays ». A y regarder de plus près, on s'aperçoit que les momies ne sont pas royales, ni même princières ou nobles. De plus, elles ne sont ni identifiées ni même vraiment datées. Elles pourraient se situer quelque part entre 700 et 100 avant Jésus-Christ.

Par ailleurs, la région où a été faite la découverte, Touna el-Gebel aujourd'hui, et Hermopolis Magna durant la période gréco-romaine, est connue depuis longtemps comme abritant des catacombes. Une région dont la fouille a commencé dès le XIXe siècle.

Egypte

Polémique entre l'Egypte et la Tunisie sur les droits de la femme

Une polémique oppose depuis deux jours l'Egypte et la Tunisie au sujet des droits de la femme, que ce soit en… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.