14 Mai 2017

Congo-Brazzaville: Les sociétés nationales dans le collimateur de la justice

Au Congo-Brazzaville, la justice veut désormais s'intéresser aux sociétés nationales d'électricité et de distribution d'eau (les SNE et SNDE) et à la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC) en ouvrant une enquête sur leur gestion jugée « peu efficace ». Le gouvernement veut aussi - et vite - changer leur mode de gouvernance.

C'est le Premier ministre, Clément Mouamba, qui a quelque peu donné des indicateurs qui ont permis, au procureur de la République, de se saisir du dossier et d'ouvrir une enquête judiciaire sur la gestion des sociétés nationales d'énergie et de distribution d'eau, et celle de la Société nationale des pétroles du Congo.

« Des mesures urgentes doivent être prises afin de donner de l'efficacité à ces entreprises publiques », a indiqué le Premier ministre, tout récemment, lors d'un échange avec la presse.

Pour le chef du gouvernement, il ne s'agit pas seulement de changer les hommes qui les gèrent, mais aussi et surtout de leur donner un bon outil de travail.

S'agit-il, pour le gouvernement, de réorganiser ses sociétés pour montrer sa volonté et sa capacité de s'auto réajuster vis-à-vis du Fonds monétaire international qui souhaite le mettre sous-programme, en cette période de récession économique due à la baisse du prix du pétrole ?

« On veut réformer parce que ces entreprises coûtent trop cher à l'Etat », répond une source, au ministère des Finances.

La Société nationale d'électricité et la Société nationale de distribution d'eau notamment sont des sociétés « toujours déficitaires », selon le gouvernement.

Congo-Brazzaville

Le sort du président Kabila après décembre 2017 au menu du sommet de Brazzaville

Brazzaville accueille, ce jeudi, un sommet spécial de la CIRGL (Conférence internationale sur la… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.