14 Mai 2017

Seychelles: L'île de Frégate commence à compter les tortues en danger dans le cadre d'un nouveau recensement

Après une pause de sept ans, un nouveau recensement mettra bientôt en lumière ce qui semble être la population la plus saine des Seychelles de Péluse noirâtre (Pelusios subniger parietalis) que l'on trouve sur l'île de Frégate.

L'espèce, unique à l'archipel de l'Océan Indien occidental, est actuellement considérée comme vulnérable sur la Liste rouge de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Cela signifie que l'espèce risque d'être menacée, à moins que les circonstances menaçant sa survie et sa reproduction ne s'améliorent.

Au cours du recensement, l'équipe de Frégate attrapera, mesurera et marquera activement tous les spécimens qui se trouvent sur l'île, ce qui permettra une estimation de la taille de la population actualisée des deux espèces de tortues.

Au cours des sept dernières années, la Péluse noirâtre n'a été surveillée que lorsqu'elle a pu être repérée- le plus souvent pendant la recherche de nourriture dans le potager ou en traversant la route étroite qui relie les luxueuses villas de l'île.

Selon un article de recherche publié en 2008, la tortue de couleur noire a été introduite dans l'île située à 55 kilomètres de l'île principale, Mahe, dans les années 1940 pour cohabiter avec une autre espèce de tortue appelée la Péluse à ventre jaune (Pelusios castanoides integularis).

Des tortues géantes émergent d'un étang. Les tortues timides et les plus petites sont rarement observées pendant la saison sèche, mais émergent dès que la saison des pluies commence. (Seychelles News Agency) Licence Photo: CC-BY

Les deux espèces de tortues sont endémiques aux Seychelles et sont connues en créole sous le nom 'torti soupap'.

Le directeur de la conservation de Fregate, Janske van de Crommenacker, se rappelle que la population de Péluse noirâtre dans les premières décennies n'a pas dépassé plus de 10 spécimens et qu'une augmentation du nombre n'a été possible qu'après la création d'étangs artificiels autour de l'île.

« Alors que la population de Péluse à ventre jaune demeurait faible avec seulement trois spécimens, le dernier recensement de 2010 indiquait que la Péluse noirâtre a atteint jusqu'à 124 spécimens », a-t-elle indiqué.

Les tortues partagent les 15 étangs avec diverses autres espèces, y compris les tortues géantes et les poules d'eau. Les étangs ou les marais sont une source constante d'eau douce accumulée qui, à leur tour, offrent des aliments pour les tortues tels que les matières végétales et les petits insectes.

Pendant la saison des pluies, lorsque les étangs débordent, les tortues sont plus actives et sont plus faciles à repérer en se promenant sur les terrains de l'île connue pour ses plages parfaites.

Cependant, pendant la saison sèche qui, aux Seychelles, à lieu de mai à octobre, la plupart de ces étangs se dessèchent sur Frégate.

Les étangs artificiels ont contribué à augmenter la population de Péluse Noirâtre sur Frégate. (Seychelles News Agency) Licence Photo: CC-BY

Van de Crommenacker indique que les tortues sont parfaitement adaptées à l'état de sécheresse de l'île et peuvent s'enterrer jusqu'à l'arrivée des précipitations lorsque les marais ou les étangs se remplissent à nouveau.

On sait que les tortues d'eau douce existent sur un certain nombre d'îles granitiques des Seychelles, y compris Mahe, Cerf, Praslin et Silhouette.

On pense que ces tortues de couleur terne ont été introduites depuis le continent africain ou l'île voisine de Madagascar comme source de nourriture pour les esclaves, mais avec le temps, en raison du manque d'habitat, de prédation et éventuellement de pollution, elles ont lentement disparu de la plupart de ces îles.

Un nombre important mais inconnu de tortues se trouve sur La Digue, la troisième île la plus peuplée des Seychelles.

Seychelles

Biennale - L'art contemporain Mauricien chez les Dalons

Dans leurs valises, des pinceaux, de la peinture et des tableaux. Trois compatriotes s'en iront aux Seychelles pour y… Plus »

Copyright © 2017 Seychelles News Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.