15 Mai 2017

Congo-Kinshasa: Badibanga - Tshibala - Un tête-à-tête des vérités !

Samedi 13 mai 2017, dans la soirée, en la résidence officielle du Premier Ministre de la République Démocratique du Congo, le Chef du Gouvernement sortant, Samy Badibanga Ntita, et l'entrant, Bruno Tshibala Nzenzhe, ont eu un tête-à-tête loin des caméras.

Quid des dits de cette rencontre de haute importance ? Rien, de manière formelle, n'a été dévoilé à la presse. Toutefois, il ressort que les échanges se sont passés dans un climat de convivialité. Par ailleurs, signalent des indiscrétions, les sujets au menu de leurs discussions directes ne pouvaient nullement s'éloigner des enjeux politiques du moment. A savoir, l'investiture du Gouvernement Tshibala désormais appelé "Brutshi" par les Kinois, la remise-reprise si pas les remises-reprises et, enfin, le défi de la gestion du pays dans un contexte plus que difficile. Certainement que Samy Badibanga a dû prodiguer des sages conseils à son successeur. Ce, sur base de l'expérience qu'il a pu acquérir en menant le grand navire qu'est le Congo-Kinshasa depuis le 17 novembre 2016.

Loin des simples civilités, il faut dire que cette rencontre aura permis aux deux hommes de forger au feu de leurs convictions puisées à une même source, des perspectives pour l'avenir. Car, une bonne entente entre ces deux noms de l'Udps d'Etienne Tshisekedi s'avère importante pour l'un comme pour l'autre.

Badibanga réconforté

Qui est le chef de file de l'Opposition signataire de l'Accord de la cité de l'Union Africaine ? La question dérange certains et amuse d'autres. La réalité qui appert dans l'ossature du Gouvernement actuel révèle, en effet, que c'est bel et bien Samy Badibanga qui, pour ses proches, depuis les assises menées par Edem Kodjo, occupait ce poste et, le fait qu'il ait été par la suite élevé au rang de Premier Ministre lui confère, en plus, de l'ascendance sur tous ses camarades de l'Opposition ayant participé à ce dialogue. Il a été aussi le président du Groupe parlementaire Udps & Alliés. En d'autres termes, il a dirigé le plus grand groupe de l'opposition et deuxième force politique en nombre de Députés à l'Assemblée nationale, après le Pprd. Donc, mieux que quiconque, il est pré qualifié à montrer le chemin à son successeur qui n'est autre qu'un compagnon de lutte depuis des lustres aux côtés du grand baobab, Etienne Tshisekedi. Dans cet esprit, son appui à Tshibala Bruno qui prend les commandes de l'Exécutif est plus qu'important.

Tshibala a besoin de l'Udps &alliés

Au Parlement, l'homme aux lunettes noires, ce Premier Ministre tiré des cuisses du Rassemblement/Kasa-Vubu n'a, jusque-là, aucun soutien déclaré à la Chambre basse du Parlement. Sans nul doute que la majorité présidentielle pèsera lourd dans la balance pour son investiture. Mais, qu'en sera-t-il pour la suite de sa gestion face, évidemment, au contrôle parlementaire, tout enjeu politique pris en compte ? A cette question, des voix avisées soutiennent que Tshibala Bruno se doit, au-delà des élus de la mouvance, se constituer une base piochée dans l'opposition. Un des Députés élus en 2011, sous la bannière de l'Udps, Tshibala étaient des ceux qui ont refusé de siéger au Parlement suite au mot d'ordre de boycott lancé par le lider maximo. Mais, ceux qui ont foncé, ses anciens camarades, sont encore là. Et ce sont eux qui, sous la houlette de Badibanga, constituent le groupe parlementaire Udps & alliés. D'où, la conclusion que Samy Badibanga apparaît pour Bruno Tshibala comme un partenaire de taille, le chemin étant encore long.

Congo-Kinshasa

Des dirigeants congolais sur la shortlist de la CPI

L'assassinat en mars dernier de deux experts des Nations unies dans le Kasaï reste d'actualité. Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.