15 Mai 2017

Cameroun: Droit d'Auteurs - Raymond Tchengang traque des gestionnaires indélicats

Deux ex-présidents de la défunte CPMC et de la Commission de contrôle des organismes de gestion collective, Mballa Elanga et Ngack Mahop, sommés de justifier des sommes faramineuses distraites.

Le travail de salubrité publique du Syndicat national des professionnels de la musique (Synaprom) et du Collectif des artistes dit «Trop c'est trop» que pilote d'une main de velours, le mécène, Raymond Tchengang, prend du relief.

En l'espace de quelque temps, deux sommations interpellatives ont été servies respectivement à l'ancien président de la défunte Commission permanente de médiation et de contrôle (CPMC), sieur Mballa Elanga et au nommé Ngack Mahop Christophe, fraîchement débarqué de la présidence de la Commission de contrôle des organismes de gestion collective qui a remplacé la CPMC et dont le nouveau maître de céans est Gilles Serge Effoudou Mpandé, installé lundi 8 mai 2017, par le ministre des Arts et de la culture, Narcisse Mouelle Kombi.

Il est reproché à Mballa Elanga, ci-devant président de l'ex-CPMC, d'avoir effectué des décaissements dans le compte de dépôt spécial ouvert dans les livres de la Société générale pour le compte de l'art musical, de la période allant du 29 septembre 2015 au 10 décembre 2015.

Dans les détails, le 29 septembre 2015 la somme de 110 millions Fcfa par chèque n°7670959, le 10 décembre 2015, 4 millions par chèque n°7670963 pour un total de 114 millions Fcfa décaissés.

Bien plus, dans le même intervalle, Mballa Elanga a opéré des sorties de fonds pour lesquelles les bénéficiaires restent inconnus du moins non identifiés pour un montant global de 78 millions 700 mille Fcfa.

Les malversations cumulées imputées à cet ex-dirigeant de la CPMC aux dépens de l'art musical est de 197millions 700 mille Fcfa. Bien évidemment, selon la sommation interpellative de l'huissier de justice, Me Tchimdou Mekiage Micheline, ces retraits massifs ont été effectués dans le laps de temps de la «levée ponctuelle du blocage judiciaire dudit compte bancaire ayant permis à l'ex-ministre des Arts et de la culture de procéder à une répartition spéciale pour tromper la vigilance de la banque». D'où l'interpellation de Mballa Elanga afin qu'il justifie ces retraits massifs d'argent au détriment de l'art musical.

Prévaricateurs à bien se tenir

Le 22 mars 2017, Me Ebode Raphael, huissier de justice près la Cour d'Appel du Centre et des tribunaux de Yaoundé, a également servi une sommation interpellative au sieur Ngack Mahop Christophe, ex-président de la Commission de contrôle des organismes de gestion collective.

Le requérant, Raymond Tchengang, président du Synaprom et du Collectif Trop c'est trop, ayant constaté des retraits non justifiés des redevances du droit d'auteur dédiés aux artistes musiciens.

Selon les propres aveux du président déchu de la Commission de contrôle des organismes de gestion collective, en date du 16 mars 2017, au ministère des Arts et de la culture, Ngack Mahop a reconnu avoir pris des libertés avec ces ressources dont il avait la responsabilité de sécuriser et aurait ouvert avec ces fonds ainsi distraits un compte de dépôt à terme au profit d'un tiers non formellement nommé dans une banque de la place.

Pour l'huissier de justice, « ces aveux sont synonymes de détournements qui portent préjudice au requérant». Ainsi Ngack Mahop est sommé de fournir la preuve matérielle et documentée du dépôt de ces fonds dans ce compte déclaré, reverser dans le compte de dépôt spécial le montant distrait au bénéfice des artistes et de justifier des intérêts d'avance qui sont attachés à ce type d'opération bancaire.

Pour le Synaprom et le Collectif Trop c'est trop, le temps de la salubrité est arrivé dans l'univers du droit d'auteur. Raymond Tchengang de concert avec la tutelle et les autorités politiques de ce pays, est en plein dans la gigantesque entreprise d'assainissement enclenché par les pouvoirs publics afin de permettre aux artistes de jouir dignement du fruit de leur art. Tout autre prévaricateur caché dans la gestion du droit des artistes est donc prévenu...

Cameroun

Kylian Mbappé - Élu Golden boy 2017

Voilà de quoi redonner du sourire à Kylian Mbappe qui a totalement raté son match dimanche dans le… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.