14 Mai 2017

Algérie: Grande mosquée d'Alger - Réalisation des gros œuvres à 90%

Le taux d'avancement des travaux des gros œuvres de la Grande mosquée d'Alger a atteint les 90%, alors que les travaux de revêtement (marbre, plâtrerie, céramique et carrelage) au niveau de la salle de prière ont commencé à un «bon rythme», a affirmé, hier à Alger, le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, qui a appelé à renforcer la cadence de travail en continu jour et nuit pour ce gros projet.

Le taux d'avancement des travaux des gros œuvres de la Grande mosquée d'Alger a atteint les 90%, alors que les travaux de revêtement (marbre, plâtrerie, céramique et carrelage) au niveau de la salle de prière ont commencé à un «bon rythme», a affirmé, hier à Alger, le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, qui a appelé à renforcer la cadence de travail en continu jour et nuit pour ce gros projet. «Les travaux des gros œuvres sont presque achevés en atteignant, actuellement, le taux de 90%.

Il reste, maintenant, à accélérer le rythme des travaux intérieurs dans la salle de prière, l'esplanade et le minaret, tels que la plâtrerie et le revêtement des sols et des murs en marbre et carrelage, tandis que les travaux de décoration exigent méticulosité et perfectionnement», a-t-il relevé lors d'une visite d'inspection du chantier de réalisation de cette mosquée.

Dans ce sens, il a exhorté les responsables du chantier à tenir compte du délai de réception de la salle de prière, de l'esplanade et du minaret, prévu pour décembre 2017, en les instruisant à renforcer le rythme de travail par le système de brigades jour et nuit, alors que le projet dans sa totalité sera entièrement réceptionné fin 2018.

Concernant les différents modèles et échantillons de la décoration des murs, des plafonds et du sol de la salle de prière et de l'esplanade, exposés par le maître d'œuvre, le ministre a recommandé de se rapprocher du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs pour choisir les sculptures et la décoration adéquates tout en appelant les artisans algériens à contribuer à ces travaux.

Quant aux parties annexes, tels que la bibliothèque, le centre culturel et la maison du Coran, M. Tebboune a relevé que leurs gros œuvres ont été achevés, et qu'il ne reste que les travaux d'aménagement intérieur notamment ceux de revêtement et de peinture.

Par ailleurs, le ministre a réaffirmé l'obligation de l'utilisation des matériaux de construction produits localement, en ne tolérant l'importation que des produits non fabriqués dans le pays. «Il est probable qu'on s'engage à importer quelques quantités de marbre en blocs étant donné le déficit enregistré localement, sachant que le prix de cette matière importée en bloc ne représente que 30% de produit fini», a-t-il précisé.

Quant au béton à fibre de verre, qui est une matière nécessaire dans les travaux de décoration intérieure, mais qui est importée par le maître d'œuvre, le ministre a appelé les dirigeants du chantier à se rapprocher des industriels locaux qui ont récemment exposé une variété de qualité de ce matériau lors du Salon Batimatec tenu récemment à Alger.

Le dernier coulage de béton pour le parachèvement des gros travaux du minaret de la troisième plus grande mosquée au monde, après celles des deux Lieux Saints de l'Islam, a eu lieu à la mi-mars dernier. Lancé en début 2012, le projet de réalisation de la Grande mosquée d'Alger a été confié à l'entreprise publique chinoise Cscec.

Algérie

Coupe CAF - MC Alger/Mouassa - « Cette victoire va nous ouvrir les portes des quarts »

Après avoir fait match nul à Rustenburg face aux Sud-Africains du Platinum Stars en ouverture du Groupe B… Plus »

Copyright © 2017 La Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.