15 Mai 2017

Ile Maurice: Vol chez Dream Price - «Je ne pensais pas que mon fils allait récidiver», dit la mère d'un suspect

Rosemay est effondrée. Son fils de 15 ans a été arrêté avec ses deux autres camarades, le 4 mai, pour le cambriolage survenu à Dream Price. Ce n'est pas la première fois que ce jeune garçon est arrêté pour vol.

«Je ne pensais pas qu'il allait récidiver», pleure Rosemay. Son fils est détenu au Rehabilitation Youth Centre. Elle ne le voit que les dimanches. Rosemay est catégorique : ce sont les fréquentations de son fils qui l'ont mené sur ce chemin.

L'adolescent a arrêté l'école très tôt. Il avait commencé une formation au Mauritius Institute of Training and Development mais a abandonné ses cours assez vite. Ses journées, il les passait avec ses amis. «Lerla mem li ti ale kokin dans laboutik», se souvient-elle. C'était il y a un an à peu près. Mais Rosemay ne souhaite pas s'attarder sur cette période. Après ce vol et les démêlés qui ont suivi, elle décide de prendre les choses en main. Elle envoie son fils vivre avec sa grand-mère à cité La Cure.

Sa famille y tient un petit commerce et le jeune homme leur donnait un coup de main. «Il servait les clients et allait faire des courses. Il commençait à se responsabiliser. Je ne sais pas comment il a rechuté.»

Les deux autres garçons, arrêtés dans cette affaire, sont comme des membres de la famille de Rosemay. «Sa banla ban bon zenfant zot», affirme-t-elle.

D'où viennent les mauvaises fréquentations alors ? Rosemay a une idée bien précise. Pour elle, le cerveau de toute cette affaire est le seul adulte arrêté. Rejoignant les propos du père d'un des deux autres adolescents écroués, elle explique que ce boutiquier de la localité a une réputation peu glorieuse. «Sa boug la li traver mem li. C'est lui qui a entraîné ces garçons dans cette affaire», allègue Rosemay avec véhémence.

Elle précise qu'elle ne savait absolument pas que son fils fréquentait cet homme, au cas contraire elle l'en aurait empêché. Depuis, elle dort très peu. «J'ai trois autres enfants. Ils cherchent leur frère. Le cadet demande toujours s'il ne peut pas aller dormir avec son frère là bas. Ils étaient très proches.»

Rosemay a aussi appris que son fils est soupçonné dans onze autres affaires du même genre, perpétrées dans la région de Moka et Saint-Pierre. «Ils ont avoué pour Dream Price. Quant aux autres, ils ont fait la déposition en l'absence d'adultes. On ne sait pas sous quelles conditions.»

Ile Maurice

Accusé de conspiration - Deux versions contradictoires, un policier disculpé

Ouf de soulagement pour Mudalli Goparlen. Ce policier faisait l'objet d'une accusation formelle de conspiration en vue… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.