15 Mai 2017

Afrique: Algérie-Mali - Signature d'un protocole de coopération dans le domaine juridique et judiciaire

L'Algérie et le Mali ont signé dimanche à Alger  un protocole de coopération dans le domaine juridique et judiciaire.Ce protocole a été signé par le ministre de la Justice, Garde des Sceaux,  Tayeb Louh et son homologue malien, Mamadou Ismaila Konate.

A l'issue de la cérémonie de signature, M. Louh a affirmé que ce protocole  constituait "un nouveau jalon visant l'échange d'expériences et le  renforcement de la coopération entre l'Algérie et le Mali dans le domaine  juridique et judiciaire, notamment en matière d'accélération de l'exécution  des commissions rogatoires".

Le ministre a annoncé que des experts algériens devraient se rendre  ultérieurement à Bamako, en vue d'assister leurs homologues maliens dans le  processus de modernisation du secteur de la Justice, à travers  l'introduction des technologies de l'information et de la communication (TIC), y compris pour la délivrance du casier judiciaire, outre  l'organisation de sessions de formation au profit des juges antiterroristes  des deux pays et l'échange d'expériences.

Dans ce contexte, M. Louh a mis l'accent sur l'impérative mise à jour de  la convention, signée entre l'Algérie et le Mali en 1983, afin de l'adapter  aux nouveautés enregistrées dans le domaine juridique et judiciaire.

Il a appelé, en outre, au renforcement de la coopération bilatérale,  d'autant que la situation actuelle exige "la conjugaison des efforts en vue  de relever les défis sécuritaires et à leur tête la lutte contre le  terrorisme et le tarissement de ses sources de financement en particulier  dans la région du Sahel, ainsi que la nécessité de lutter contre le  criminalité, sous toutes ses formes".

Le Garde des Sceaux a passé en revue les efforts consentis dans le cadre  de la lutte contre le crime organisé et le terrorisme, rappelant dans ce  sens les principaux volets de l'approche globale adoptée par l'Algérie en  matière de lutte antiterroriste et l'importance de la coopération  internationale dans ce domaine.

M. Louh a évoqué les étapes franchies par l'Algérie en matière de réforme  et de modernisation de la Justice et l'adaptation de son système juridique  avec les nouveautés enregistrées à l'échelle internationale, soulignant "le  grand intérêt accordé par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika à la consécration de ces réformes pour l'édification de l'Etat  de droit".

Le ministre malien a exprimé la disponibilité de son pays à élargir les  domaines de coopération bilatérale, notamment le domaine judiciaire, et la  volonté de tirer profit de l'expérience de l'Algérie en matière de lutte  contre le terrorisme.

Il a également mis en avant l'importance de "la formation continue des  juges antiterroristes, et des agents de la Police judiciaire et ceux de la  police des frontières". Le ministre malien a insisté, en outre, sur l'importance de la  coordination et de la coopération bilatérale dans la lutte antiterroriste,  préconisant "davantage de vigilance".

Après avoir salué l'expérience "réussie" de l'Algérie dans la  modernisation du secteur de la Justice, M. Mamadou a souligné "l'impact  positif de cette modernisation sur la gestion des différents secteurs au  Mali, notamment au volet financier".

Accompagné du ministre de la Justice, M. Mamadou a visité le centre de  personnalisation de la puce de signature électronique où il a reçu des  explications sur le fonctionnement de cette structure et les facilités  administratives offertes au citoyen.

 

Algérie

Ghardaïa - Action de sensibilisation préventive contre le Boufaroua

Une action de sensibilisation préventive des phœniciculteurs et propriétaires de palmiers visant la… Plus »

Copyright © 2017 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.