15 Mai 2017

Afrique: L'Algérie abrite les travaux de la 1e AG d'AFRIPOL

L'Algérie abrite à partir de dimanche et pour une durée de trois jours, la première assemblée générale du Mécanisme de coopération policière africaine (AFRIPOL) organisée par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) en collaboration avec la Commission de l'Union africaine (UA). 

La tenue de cette assemblée générale qui marquera "l'institution effective" de ce mécanisme intervient après l'adoption des statuts d'AFRIPOL, lors de la 28ème session ordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA, tenue à Addis-Abeba les 30 et 31 janvier dernier, a affirmé la DGSN.

Outre les chefs de police africaines, assisteront à cette 1ère assemblée générale, les responsables des institutions policières régionales et internationales.

Au cours de cette réunion, il sera procédé à l'examen des projets des règlements intérieurs de l'assemblée générale et du comité directeur, à la mise en place des membres du comité directeur d’AFRIPOL ainsi qu'à la définition des cadres généraux de coopération pour les institutions de police aux niveaux national, régional, continental et international.

AFRIPOL est une organisation de coopération policière africaine visant à améliorer l'efficacité des services de police africaine à travers l'échange d'informations et d'expériences en matière de lutte contre le crime transnational et le terrorisme.

Ce mécanisme se veut une "valeur ajoutée" à la coopération policière régionale et internationale et "une alliance stratégique" face aux menaces internationales qui pèsent sur un environnement en constante évolution, avaient souligné les appareils de la police africaine lors de leurs rencontres précédentes.

L'idée de la création d'AFRIPOL a été lancée lors de la 22e conférence régionale africaine de l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol) tenue du 10 au 12 septembre 2013 à Oran (Ouest d'Alger) en présence de 41 chefs de police africaine qui l'ont adoptée à l'unanimité.

L'initiative a été appuyée en marge de la 82e Assemblée générale d'Interpol tenue du 21 au 24 octobre à Carthagène (Colombie).

La conférence africaine des directeurs et inspecteurs généraux africains de la police sur AFRIPOL qui s'est tenue les 10 et 11 février 2014 à Alger a permis la cristallisation du projet par l'adoption à l'unanimité du document de principe et de la déclaration d'Alger.

Les participants au 23e sommet de l'Union africaine tenu à Malabu (Guinée équatoriale) du 20 au 27 juin 2014, ont adopté la vision commune des chefs de police africains à travers la déclaration d'Alger.

La commission chargée de la création d'AFRIPOL a tenu, depuis, 4 réunions, la première en juillet 2014 à Addis Abeba, la deuxième à Kampala (Ouganda) en octobre de la même année suivie de la réunion d'Alger en mars 2015 et  d'une dernière réunion à Addis Abeba en juin 2015.

L'Algérie avait abrité en décembre 2015 la conférence des chefs de police africains (AFRIPOL) pour parachever l'activation des textes juridiques de cette instance.

Les chefs de police et de sécurité arabes ont adopté à l'unanimité l'initiative d'Alger pour la création d'AFRIPOL.

Le ministre de l'Intérieur et des collectivités locales Nordine Bedoui avait inauguré le 13 décembre 2015 le siège d'AFRIPOL sis à Ben Aknoun (Alger) en présence des représentants des appareils de police de plus de 40 Etats africains.

Afrique

Le FUS de Rabat prêt pour l'exploit

Le FUS de Rabat s'attaque à très forte partie. La seconde manche de sa demi-finale de Coupe de la… Plus »

Copyright © 2017 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.