15 Mai 2017

Afrique Centrale: Réunion aux Etats-Unis du Groupe international de contact sur les Grands Lacs

Luanda — Une réunion du Groupe international de contact sur les Grands Lacs a lieu lundi, à Washington, Etats-Unis, sous l'égide du Département d'État américain.

La réunion est consacrée à l'analyse de la situation politique en République démocratique du Congo (RDC) et au Burundi, lit-on dans une note du ministère des Relations extérieures de l'Angola, parvenue lundi à l'Angop.

Selon le document, la rencontre connaît la participation des envoyés spéciaux pour les Grands Lacs des États-Unis, du Royaume-Uni, de la France, de l'Allemagne et de la Belgique.

La liste des participants comprend également des représentants des Pays-Bas, de la Suède, du Danemark, des Nations unies, de l'Union européenne, de l'Union africaine et de l'Organisation internationale de la Francophonie.

Les participants discutent de la position que la Communauté internationale devrait prendre pour travailler avec un gouvernement postélectoral en RDC sur la gouvernance politique, économique et de sécurité.

Quant au Burundi, le Groupe international de contact sur les Grands Lacs analyse la possibilité d'impliquer la Communauté internationale au dialogue entre les Burundais.

Ce Groupe discute également des questions frontalières dans la région des Grands Lacs, en particulier celles liées aux réfugiés, aux activités illégales, aux groupes armés et à l'intégration régionale.

L'Angola a été invité à prendre part à cette réunion, ce qui reflète l'importance que les membres du Groupe international de contact accordent à la direction, à l'influence et à la responsabilité à cet l'Etat africain, vu son modèle de stabilité, de réconciliation nationale, de résilience et de développement.

Selon la note du ministère angolais des Relations extérieures, la participation de l'Angola à cette réunion de haut niveau sur la RDC et le Burundi, lui permettra de mieux comprendre la pensée de la nouvelle direction politique des États-Unis, de l'Europe et des Nations Unies sur ces deux pays.

Il s'agit d'une reconnaissance de la situation de la politique de sécurité dans les pays membres de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), ainsi qu'un moyen de promouvoir l'échange d'idées constructif visant à contribuer à un résultat positif.

Selon le document, la région des Grands Lacs, dont fait partie la RDC, est située dans une zone géostratégique de la première ligne pour la sécurité, la préservation de la paix et le développement socio-économique de l'Angola.

L'Angola est représenté par l'ambassadeur Joaquim do Espírito Santo, le directeur pour l'Afrique, Moyen-Orient et les organisations régionales du ministère angolais des Relations extérieures.

Angola

L'Angola verrouille ses frontières avec la RDC

Rien ne pouvait présager que le pays de Dos Santos allait militairement ses frontières communes avec son… Plus »

Copyright © 2017 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.