15 Mai 2017

Afrique: Abuja et Rabat signent un accord pour construire le gazoduc Maroc-Nigeria

Photo: Agence Marocaine de Presse
15 mai 2017 SM le Roi préside la signature de plusieurs accords Maroc-Nigéria

Le Maroc et le Nigeria ont signé, lundi, à Rabat, un "mémorandum d'entente" en vue de la construction d'un gazoduc reliant les deux pays.

Le texte a été signé par le président-directeur général de la Compagnie pétrolière nationale nigériane, Maikanti Kacalla Baru, et la directrice générale de l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) du Maroc, Amina Benkhadra.

La cérémonie de signature du "mémorandum d'entente" s'est déroulée au palais royal, en présence du roi du Maroc, Mohammed VI.

En décembre 2016, le souverain marocain a effectué au Nigeria une visite au cours de laquelle plusieurs accords de coopération concernant les énergies renouvelables, l'aviation, l'agriculture et la pêche ont été signés par les deux pays.

Le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, qui a pris part à la cérémonie de signature de l'accord, à Rabat, a estimé que ce projet marquait "un moment fort de la coopération Sud-Sud".

"C'est un projet de développement qui aura un impact sur plusieurs secteurs, dont le tourisme, la santé et l'agriculture. Il est signé entre deux pays, mais touchera plus de 300 millions d'habitants", a souligné M. Bourita.

Il a salué la "vision convergente" des dirigeants des deux pays, concernant cette initiative.

Selon M. Bourita, 31% des ressources gazières du monde se trouvent en Afrique. Il déplore que, malgré ce potentiel, 200 millions de personnes vivant en Afrique n'ont pas accès à l'énergie.

"En plus, ce projet (... ) aura un effet d'intégration en raison des pays qu'il va traverser. Les producteurs des pays de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) et les consommateurs pourront aussi en bénéficier", a assuré l'officiel marocain.

Selon lui, ce pipeline Nigeria-Maroc va profiter à la jeunesse en termes d'emplois. "Il aura un effet stabilisateur, de promotion de la paix et d'installation d'un environnement paisible. Il changera le visage de la région", a promis Nasser Bourita.

Selon lui, ce projet gazier réalisable "à plusieurs égards" a été "conçu par les Africains et pour les Africains" et émane de la "forte volonté" des Africains d'avoir une coopération Sud-Sud basée sur la solidarité.

"La région a beaucoup de potentiel, l'engineering adéquat et la compétence humaine pour faire face à ce défi", a-t-il ajouté, vantant la "viabilité" de ce partenariat qui répond à des "besoins concrets".

Son homologue du Nigeria, Geoffrey Onyeama, a estimé que "sans l'engagement du Maroc, (... ) cette idée n'allait jamais voir le jour". "Une telle réussite ne peut être attribuée qu'à la parfaite relation entre les deux pays", a-t-il ajouté.

Un second accord portant sur le renforcement des capacités de production et de distribution d'engrais au Nigeria a été signé par le président-directeur général de l'Office chérifien du phosphate, Mostafa Terrab, et le président de l'Association nigériane des producteurs et fournisseurs d'engrais, Thomas Ethu.

Le partenariat de ces deux entités permettra au Maroc et au Nigeria d'investir dans la logistique, la construction d'entrepôts portuaires et les sites industriels, pour permettre aux fermiers d'y déposer leur production.

Il va faciliter la mise en place d'une "plateforme de produits chimiques basiques" et l'utilisation d'engrais de qualité, qui seront adaptés aux cultures et aux sols du Nigeria.

La coopération entre le Maroc et le Nigeria va renforcer les capacités de production et de distribution des engrais en terre nigériane.

En savoir plus

Cérémonie de signature d'accords relatifs au projet du Gazoduc Nigéria-Maroc

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a présidé, lundi au Palais Royal à Rabat,… Plus »

Copyright © 2017 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.