15 Mai 2017

Congo-Kinshasa: Atelier sur le fonctionnement des Assemblées provinciales - Les participants saluent l'initiative du VPM Shadary Ramazani

Entamés depuis le dimanche dernier, les échanges autour du bon fonctionnement des Assemblées provinciales continuent. Hier, les discussions ont été franches. A cœur ouvert, les intervenants se sont exprimé surtout ceux parlant au nom des bureaux des Assemblées.

Le jour de l'ouverture, ils n'avaient pas eu la chance de piper mot, exception faite du Président de l'Assemblée provinciale de Kinshasa qui, en tant que hôte, a accueilli ses paires et les officiels. Ce mardi 16 mai 2017, les travaux seront éclatés en cinq ateliers afin de présenter un Rapport final sensé clôturer ces assises, premières du genre depuis des lustres. Les participants qui se sont confiés à la presse ont salué l'initiative du Vice-premier Ministre et Ministre de l'Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary avant, évidemment, de souhaiter voir ce cadre d'échanges demeurer une pratique institutionnelle régulière.

C'est par deux exposés thématiques que les assises du séminaire d'évaluation du fonctionnement des Assemblées provinciales se sont poursuivies le lundi 15 mai 2017 au salon rouge de l'Hôtel du Gouvernement. Parmi les intervenants du jour, le Ministre des finances, Henri Yav Mulang qui a exposé sur la problématique des finances provinciales et locales, tandis que le Professeur Kaumba Lufunda a planché sur les valeurs et patrimoine de la citoyenneté congolaise. Tour à tour, les Présidents des Assemblées de 26 provinces ont présenté au Vice-premier Ministre et Ministre de l'intérieur, aux Ministres d'Etat au budget et à la Décentralisation, les difficultés de fonctionnement auxquelles leurs institutions sont quotidiennement confrontées et les attentes formulées à l'endroit de l'exécutif national. Un débat houleux et sans détour diplomatique s'en est suivi dans une ambiance parlementaire et les membres du gouvernement présents dans la salle en ont pris bonne note.

Enfin, un échange d'expériences réciproquement avantageuses a eu lieu entre les Présidents des Assemblées provinciales non démembrées comme Kinshasa et le Kongo Central, anciennement démembrées comme les deux Kivu et le Maniema ainsi que celles récemment démembrées représentées par le président de l'Assemblée provinciale du Kasaï-central.

Bonne cohabitation

Ces assises visent le bon fonctionnement des Assemblées provinciales comme l'indique la dénomination même de ces rencontres. Et, par ce dernier c'est tant la bonne production législative, un bon contrôle parlementaire et, enfin, une bonne cohabitation avec l'exécutif qui sont recherchés. Plusieurs Gouverneurs de provinces ont été emportés par des motions de censure. Cela semble devenir à la mode. Au moment où se tient cet atelier à Kinshasa, à Bunia, des manifestations étaient enregistrés car, une frange de la société civile, à la suite d'une motion de censure contre le Gouverneur de la Tshopo, ont cristallisé leur volonté de le voir partir. Un climat malsain s'installe, ainsi, dans les provinces et cela menace la stabilité du pays sur le plan sécuritaire et autre, notent des observateurs. Ce rendez-vous initié par le numéro Un de l'Intérieur a donc le mérite de militer pour éclairer tant les détenteurs du pouvoir exécutif que législatif sur leur coexistence pacifique dans la gestion de la République. Ce n'est que de la sorte qu'ils pourront faire le bonheur de la population. Puisqu'une crise engendrée par des bras de fer, çà et là, en province, entre des Gouverneurs et les Assemblées, ne saurait être bénéfique au peuple. D'où, toute la pertinence de cet atelier.

Congo-Kinshasa

Goma - Les 4 artistes arrêtés sommés de payer 50 USD chacun

Les quatre artistes plasticiens en détention depuis la semaine passée dans la prison de Munzenze à… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.