15 Mai 2017

Cameroun: Barrage hydroélectrique de Chollet - Des mesures pour accélérer le démarrage

Une session du comité inter-Etats de pilotage de ce projet entre le Cameroun et le Congo a eu lieu vendredi à Yaoundé.

«Le projet d'aménagement hydroélectrique de Chollet a connu des difficultés financières, d'où le retard enregistré dans son démarrage. Mais, il devient impératif d'avancer pour donner corps à la vision des deux chefs d'Etats camerounais et congolais ». Dixit Basile Atangana Kouna, ministre de l'Eau et de l'Energie, en ouvrant les travaux du comité inter-Etats de pilotage du projet de barrage hydroélectrique de Chollet et des lignes électriques associées, un projet intégrateur entre le Cameroun et la République du Congo. C'était vendredi dernier en présence de Serge Blaise Zoniaba, ministre congolais de l'Energie et de l'Hydraulique. Cette déclaration du ministre camerounais témoigne de la situation délicate que traverse de projet vieux de sept ans, freinant son décollage.

En effet, malgré quelques avancées enregistrées ces deux dernières années (désignation d'un directeur de projet et de certains ingénieurs notamment), les travaux tardent à être lancés. L'objectif de la rencontre de vendredi dernier était donc de trouver des voies et moyens pour lever les obstacles à la réalisation de ce projet. Lequel devrait bénéficier à trois pays (le Cameroun, le Congo Brazzaville et la République centrafricaine), dans le cadre du pool énergétique d'Afrique centrale (PEAC). Ainsi, au terme des travaux, plusieurs résolutions ont été prises dans ce sens. Les deux parties ont pris le ferme engagement d'achever l'élaboration du manuel de procédure du projet, de recruter, sous le modèle partenariat public-privé, un partenaire pour la réalisation des études. Les deux Etats sont également invités à débloquer leurs contributions (1,09 milliard pour le Cameroun et 950 millions de F pour le Congo) destinées à la réalisation des études.

Il est également souhaité qu'un bail provisoire soit accordé à la direction du Projet, en attendant la finition de l'immeuble devant abriter le siège du projet à Brazzaville. Le projet de Chollet, situé à la lisière du parc de Nki dans la région de l'Est et la localité de Ngbala au Congo, sur le fleuve Dja, après construction aura une puissance installée de 600 mégawatts. Le coût total oscille entre 354 et 670 milliards de F, en fonction de l'option définitive. Ce barrage devrait également électrifier la République centrafricaine. Sa réalisation a été confiée à la société chinoise Sinohydro et le Camerounais Richard Balla est le directeur du projet. Rendez-vous a été pris en juillet prochain à Brazzaville, pour évaluer la mise œuvre des résolutions de Yaoundé.

Cameroun

Un soldat tué dans une attaque de Boko Haram

Un soldat camerounais a été tué dans une attaque menée par des individus armés… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.