16 Mai 2017

Togo: Il faut annuler la décoration du Major Kouloum

Parmi les personnalités décorées le 26 avril dernier par le Chef de l'Etat, figure le Major Kouloum N'ma Bilizim, sous-officier de gendarmerie à la retraite. Pour la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA), c'est une erreur et elle invite Faure Gnassingbé à « rectifier le tir ».

Rectifier le tir, explique la CDPA, « suffirait donc de revenir sur la décision prise de faire du major Kouloum officier de l'ordre du Mono », dans une lettre ouverte adressé lundi 15 mai au Président de la République.

Brigitte Adjamagbo-Johnson dit ne pas comprendre l'opportunité de cette décoration, alors que l'intéressé « est cité comme instigateur et présumé auteur de tueries et nombreux actes de violences et troubles socio politiques de 2005 à Atakpamé ».

En exemple, la CDPA cite les Nations Unies dans leur Rapport de la mission d'établissement des faits, chargée de faire la lumière sur les violences et les allégations de violations des droits de l'homme survenues au Togo avant, pendant et après l'élection présidentielle du 24 avril 2005 ; la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme dans son rapport sur les évènements de 2005 au Togo ; la Ligue togolaise des droits de l'homme dans son rapport Togo.

Malheureusement, déplore la lettre, ce dernier « n'a jamais été entendu par les tribunaux et qu'il continue encore de faire preuve d'un activisme dangereux dans la préfecture de l'Ogou, au titre de président de l'amicale des ressortissants du nord dans les plateaux ».

Au vu de tout cela, même si la CDPA reconnait la juste valeur de faire du major Kouloum officier de l'ordre du Mono n'est pas illégal, elle pense toutefois que « c'est immoral et gravement offensant ».

Togo

Inclusion financière - Le pays s'engage

Le gouvernement togolais, conscient des enjeux en matière de développement, a lancé il y a… Plus »

Copyright © 2017 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.