16 Mai 2017

Mali: Port autonome de Dakar - Le Mali veut disposer d'un espace plus grand pour ses camions

Le Directeur général du port autonome de Dakar, Cheikh Kanté, a reçu hier, lundi 15 mai, le Ministre malien des transports, Me Baber Gano, en visite de travail à Dakar. Au cours de cette rencontre, le ministre malien a fait la demande, par de la volonté de son pays, de disposer d'un parking plus étendu pour les camions maliens au niveau du port de Dakar.

En visite de travail au Sénégal, le Ministre malien des transports, Me Baber Gano, a rencontré le directeur général du port autonome de Dakar hier, lundi 15 mai. Profitant de cette occasion, il a émis le souhait de voir les camions maliens disposer d'un parking plus grand dans l'enceinte du port de Dakar.

«Aujourd'hui, nous sommes fiers des prestations et de toutes les faveurs que vous nous accordées. Mais il y a des efforts à faire. Vous nous avez concédé un espace que nous utilisons comme parking.

Ce parking paraît un peu exigu pour nos prestations. Semble-t-il que pour le moment on a des problèmes par rapport à nos véhicules.

Nous souhaitons avoir un espace beaucoup plus étendu pour que nous disposions de surface au niveau du port afin que nos camions puissent stocker sans que cela ne cause de dommages collatéraux vis-à-vis des propriétés privés», a-t-il plaidé.

Mieux, Me Gano veut que les choses soient beaucoup plus formelles en demandant une formalisation de la possession de cet espace. «Jusqu'à présent, il n'y a pas de document genre convention qui nous permet d'aménager cet espace.

Nous devrons bénéficier d'un cadre juridique pour pouvoir disposer de cet espace. Pourquoi pas l'agrandir si c'est possible pour que nous puissions réussir nos activités », a-t-il soutenu.

Prenant la parole, le directeur général du Pad Cheikh Kanté a garantit que ces problèmes seront bientôt résolus. «Je confirme que vos urgences sont les miennes vu que nous sommes liés par les mêmes impératifs et objectifs.

Pour le parking, ce sont des problèmes qui arrivent naturellement, tenant compte d'une restructuration économique. Toute restructuration économique a ses avantages et ses inconvénients.

Les inconvénients se font ressentir si au départ il n'y a pas eu de planification. Notre talon d'Achille c'est qu'en un moment donné, mes prédécesseurs n'avaient pas prévu cette restructuration économique en termes de flux pour contenir la situation actuelle», regrette-t-il.

Et de poursuivre ; « quand j'arrivais au Pad, c'était 400 camions sur le trafic malien. Aujourd'hui, nous sommes à 1500 camions. Nous avons trouvé la solution avec le parking de Mbao. L'appel d'offres est déjà lancé.

D'ici deux mois, nous allons terminer ces procédures et les transporteurs maliens pourraient migrer sur un nouveau parking en attendant qu'on fasse la réfection. Nous avons même d'autres grands projets d'infrastructures intermédiaires ».

Mali

Deux ans après l'accord d'Alger, Maïga reçoit tout le monde à Bamako

Une rencontre a eu lieu vendredi 23 juin 2017 à Bamako entre le Premier ministre malien, accompagné de son… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.