17 Mai 2017

Tunisie: Répondre aux besoins des entreprises

L'étude préliminaire du projet a été conçue en 2009 par le ministère de tutelle avec le concours du groupe Gitas, visant la création de sept centres de formation professionnelle et la mise en place d'une unité spécialisée dans les métiers de l'industrie aéronautique.

De 2011 à 2012, une étude complémentaire a été élaborée sous la demande de la commission de suivi composée de représentants des ministères de l'Industrie, du Développement et de la Coopération internationale, de l'Enseignement supérieur et des professionnels du secteur de l'industrie aéronautique, où il a été décidé la création d'un centre de formation et de promotion du travail indépendant à El M'ghira dont la capacité d'accueil s'élève à 570 stagiaires (formation par alternance).

Après l'acquisition des équipements de formation nécessaires et l'aménagement des ateliers et des salles d'études, les sessions de formation ont démarré en 2016. Il est à signaler que la formation initiale est assurée pour les nouveaux demandeurs de formation dans les métiers de l'aéronautique et sanctionnée par un Brevet de technicien professionnel (BTP).

Six métiers ont été ainsi sélectionnés par la profession: ajusteur moteur de structures d'aéronefs, chaudronnier aéronautique, stratifier, drapeur en matériaux composites, technicien de traitement de surface et peinture aéronautique, monteur câbleur aéronautique et technicien en fabrication mécanique sur machines.

Concernant les licences appliquées agréées, les conditions d'admission seront fixées conjointement par le centre de formation d'El M'ghira, l'Institut supérieur des études technologiques (Iset) de Radès et Sousse et les professionnels du secteur de l'industrie aéronautique.

Faut-il rappeler que le ministère de la Formation professionnelle et de l'Emploi veille depuis 2014 à la mise en place de structures de gouvernance et de gestion du centre avec la collaboration des différentes parties prenantes, à savoir le groupe Gitas, la société «Stella» (ex-Aérolia) et la Fédération nationale des mécaniques, et ce, dans le cadre d'un partenariat entre le secteur public et privé.

Dans ce contexte, une convention de partenariat a été signée hier, au sein du Centre d'excellence dans les métiers de l'industrie aéronautique, entre l'Agence tunisienne de formation professionnelle (Atfp) et le groupe Gitas.

M. Olivier d'Arvor, ambassadeur de France, précise que «l'ouverture de ce centre est une bonne nouvelle pour la Tunisie parce qu'elle montre son excellence dans les métiers de pointe à valeur ajoutée, notamment l'industrie aéronautique.

C'est une bonne nouvelle également pour la coopération tuniso-française puisque, dans la durée, à travers l'AFD, nous avons travaillé ensemble pour construire ce centre comme celui inauguré récemment à Medenine. Au-delà de cela, du côté français, l'aéronautique est une filière de pointe à travers Airbus et d'autres entreprises.

Ensemble, nous devons faire plus encore, conquérir des marchés, notamment subsahariens. C'est gagnant-gagnant, cette ouverture du centre qui va permettre à des jeunes de se former et aux Tunisiens et Français de construire ensemble des relations qu'on a établies depuis longtemps, mais peut-être avec cette nouvelle Tunisie, les deux pays seront davantage main dans la main en marche».

De son côté, M. Imed Hammami, ministre de la Formation professionnelle et de l'Emploi, n'a pas manqué de rappeler que l'inauguration de ce centre d'excellence aura un impact sur l'économie nationale.

En effet, les postulants pourront après avoir achevé leur formation rejoindre les entreprises implantées en Tunisie exerçant dans le secteur aéronautique.

Et d'ajouter que la capacité d'accueil de ce centre dépassera 500 stagiaires à partir de 2018, qui pourront bénéficier d'une formation dans la filière aéronautique ou autres.

Faut-il rappeler que ce centre, installé depuis 2011 sur le parc d'activité d'El M'Ghira, s'est vu assigné une nouvelle mission depuis 2015: accompagner le développement de l'activité aéronautique tunisienne et permettre à la jeunesse tunisienne d'acquérir les compétences attendues et de répondre aux besoins spécifiques des entreprises.

Tunisie

La Fiac 2017, entre le désir et l'enfer

Après avoir exposé depuis mardi 70 œuvres un peu partout dans les espaces publics de Paris, la Foire… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.