17 Mai 2017

Tunisie: Le déficit frôle les 500 milliards

Le département explique l'exacerbation du déficit, par l'augmentation des importations alimentaires de 21,9%, à un rythme beaucoup plus soutenu que les exportations (+9,8%), à cause des importations de céréales, surtout du blé tendre et des importations de viandes (+ 50%), dans le cadre des préparatifs pour le mois de Ramadan.

Cette tendance a engendré une baisse du taux de couverture des importations par les exportations, à 67,4%, contre 74,9% durant avril 2016.

Le ministère a indiqué que la valeur des exportations de l'huile d'olive a atteint, jusqu'au 30 avril, 483,6 MD contre 412,6 MD, l'année dernière.

La valeur des importations alimentaires (9,8% du total des importations), a augmenté de 21,9%, pour atteindre 1507,8 MD. Les importations des céréales ont fait un bond de 25%, à 679,8 MD, elles accaparent, notamment, le blé (64,1% des importations des céréales), la part du lion avec 45,1% du total des importations alimentaires pour avril 2017, contre 44% l'année dernière.

Les importations des huiles végétales ont aussi progressé de 55,7% pour une valeur de 180,6 MD, alors que les prix des huiles importées ont cru de 33,7%. Aussi, les importations de sucre ont pratiquement doublé (+ 99,3%) et les prix ont augmenté de 59,5%, par rapport à la même période de 2016.

Tunisie

Ouverture du procès de l'attentat de Sousse

En Tunisie s'ouvre ce vendredi matin 26 mai le procès de l'attentat de Sousse. C'était il y a presque deux… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.