17 Mai 2017

Burkina Faso: Grève du SATB - Le syndicat durcit le ton mais rassure que les salaires seront payés

Le Syndicat autonome des agents du trésor du Burkina (SATB) a animé une conférence de presse ce jeudi 17 mai 2017, pour exiger du gouvernement la satisfaction de sa plateforme revendicative minimale.

Après maintes négociations entre le Syndicat autonome des agents du Trésor du Burkina (SATB), il y a toujours quatre (4) points de blocage qui existent. Il s'agit de l'institution du statut autonome des agents du trésor, du régime indemnitaire qui accompagne ce statut, du relèvement du taux applicable aux motivations et de la relecture de la loi sur les primes de rendement.

C'est pourquoi le syndicat était encore face à la presse, pour exiger la satisfaction de cette plateforme minimale et annoncer les actions à venir si rien n'est fait. «A l'étape actuelle des négociations, nous ne pouvons pas parler d'accord à partir du moment où il n'y en pas de document officiel signé entre le gouvernement et le syndicat», a précisé le secrétaire général du SATB, Siéni Kouanda.

Face à ce «manque de volonté» à satisfaire leur plateforme revendicative minimale, le syndicat met en garde l'exécutif sur les conséquences des actions futures qu'il entreprendra.

Ainsi, Siéni Kouanda, a indiqué que si rien n'est fait pour la satisfaction de leur plateforme revendicative, un sit-in sera lancé à compter du lundi 22 au lundi 29 mai 2017 de 7h00 à 15 h 00, sur toute l'étendue du territoire national élargie aux Consulats et Ambassades du Burkina à l'étranger.

Il a également fait savoir qu'à l'issue de cet arrêt de travail, si la plateforme n'est toujours pas satisfaite, les agents du trésor vont observer un arrêt total de travail dans la période allant du 30 mai à partir de 00h au 16 juin 2017 à 23h59. Le secrétaire général du SATB, a en outre signifié que par la suite, une grève illimitée sera lancée.

A propos des salaires de la fin du mois de mai, le syndicat a rassuré qu'un dispositif exceptionnel sera mis en place pour ne gérer rien que les opérations ayant trait au paiement des salaires, des pensions et des pécules.

Cette option, a-t-il souligné, a été envisagée en vue de montrer la bonne foi du SATB à l'opinion publique. «Néanmoins, nous tenons à prendre à témoins cette même opinion publique et à prévenir le gouvernement que de telles exceptions ne sauraient être la règle si d'aventure notre niveau de satisfaction reste le même qu'aujourd'hui », a-t-il averti.

En rappel, depuis le 8 mai dernier, les agents du trésor du Burkina (SATB) ont arrêté le travail sur toute l'étendue du territoire national et dans les ambassades à l'extérieur du pays pour exiger du gouvernement l'amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

Burkina Faso

Éliminatoire Mondial 2018 - Le match aller Sénégal-Burkina décalé

Le match aller Sénégal-Burkina Faso Coupe du monde 2018, prévue le 28 août, a… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.