17 Mai 2017

Sénégal: Plus de 125 agents des Forces de défense outillés sur la vulénrabilité des femmes dans les zones de conflit (UA)

Dakar — Plus de 125 éléments des Forces de défense et de sécurité en fonction notamment à Kaolack et Thiès ont été formés sur la vulnérabilité des femmes et des enfants dans les zones de conflit par les experts de la Commission de l'Union africaine pour les Femmes, la Paix et la Sécurité (ESCUAFPS) a annoncé, mercredi à Dakar, son envoyée spéciale Bineta Diop.

La formation qui a bénéficié à plus 125 agents des Forces de défense et de sécurité portait sur l'équité et l'égalité du genre, la vulnérabilité des femmes et des enfants dans les zones de conflits, a-t-elle dit.

Il s'était également agi de renforcer leurs capacités en matière de droits humains, sur les instruments juridiques de protection des femmes, l'étude des comportements et l'éthique du soldat de la paix.

Mme Diop s'exprimait à l'occasion de la session d'appropriation à l'endroit des Forces de défense et de sécurité.

"L'engagement des autorités sénégalaises dans cette initiative témoigne de la volonté politique du Sénégal, de mettre en œuvre la résolution 1325 du conseil de sécurité des Nations Unies (dont le Sénégal est membre) et la politique de tolérance zéro dictée par la communauté internationale" a expliqué Mme Diop.

D'après la fondatrice de l'ONG "Femmes Africa Solidarity", "le Sénégal qui remplit les obligations d'Etat membre de l'ONU est avant-gardiste dans les opérations de maintien de la paix (...) et prend à cœur son engagement dans la politique de tolérance zéro".

Cette politique appelle, selon elle, à prendre au niveau étatique "des mesures concrètes pour prévenir et combattre l'impunité" pour tout acte d'exploitation et d'atteinte sexuelle commis par des membres d'opération de maintien de la paix des Nations Unies.

"L'enjeu de cet atelier repose sur le renforcement de l'expertise des forces de défenses et de sécurité sénégalaise par l'appropriation du module sur la prévention et la lutte contre l'exploitation et les abus sexuels dans les opérations de maintien de la paix" a -t-elle fait noter.

Toutefois, a-t-elle relevé, il s'agira de "promouvoir l'éthique à travers un code de conduite exemplaire, de tolérance zéro et de combat contre l'impunité dans des cas avérés".

Sénégal

Khalifa Sall, vers un procès

Fin des recours devant déboucher sur la liberté provisoire de Khalifa Sall qui est placé en… Plus »

Copyright © 2017 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.