17 Mai 2017

Burkina Faso: Campagne agricole 2017 - Trois milliards d'intrants pour les producteurs

communiqué de presse

Le traditionnel Conseil des ministres s'est tenu, le mercredi 17 mai 2017, au palais présidentiel de Kosyam. Il a délibéré sur plusieurs dossiers dont l'appel d'offres pour la fourniture d'intrants agricoles pour la campagne qui démarre.

Les agriculteurs burkinabè vont être approvisionnés très tôt cette année en intrants agricoles. Réunis en Conseil des ministres le mercredi 17 mai 2017, l'exécutif, selon son porte-parole, le ministre de la Communication Rémis Fulgance Dandjinou, a approuvé au titre du ministère de l'Agriculture et des Aménagements hydrauliques, les résultats d'un appel d'offres pour la fourniture d'engrais dans les treize régions du Burkina Faso.

D'un montant total de trois milliards de F CFA, ce marché va mettre à la disposition des paysans environ 12 mille tonnes d'intrants.

Au cours de ce Conseil présidé par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, le ministre de l'Energie, lui, a fait au gouvernement le point de la mise en œuvre du secteur de l'énergie dans le cadre du Plan national de développement économique et social (PNDES), notamment l'impact sur les populations, foi de Rémis Dandjinou.

Au ministère de l'Economie, des Finances et du Développement, le Conseil a marqué son accord pour la location de trois bâtiments administratifs au profit des ministères en charge des Affaires étrangères, de l'urbanisme, et de la femme.

Le porte-parole du gouvernement avait à ses côtés, le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, venu faire une mise au point sur la disparation de près de 400 millions de F CFA des caisses du Fonds d'entretien routier (FER) devenu Fonds spécial routier dont le journal Le Reporter a fait cas dans sa dernière livraison.

Selon le ministre Bougouma, ces faits sont avérés, mais cette somme a été l'objet de détournement. « A la suite d'un procès avec la Société générale Burkina Faso ex-SGBB, la Cour d'appel de Ouagadougou a condamné le FER à verser à l'institution bancaire un peu plus de 400 millions de F CFA.

Ces manquements reprochés à l'administration du FER font suite à une saisie-attribution faite par l'ex-SGBB auprès du Fonds routier pour n'avoir pas déclaré les avoirs d'une entreprise avec laquelle il était en relation conformément aux textes en vigueur en la matière », a-t-il expliqué.

A en croire le patron du département des infrastructures, les faits remontent au 1er juillet 2015 et ont coûté en mars 2017 au directeur de l'administration des finances du FER, à qui la responsabilité des faits a été imputée, son poste. Les journalistes ont profité de l'occasion pour poser des questions sur l'actualité notamment la grève des agents du Trésor public.

A la question de savoir si la grève des « trésoriers » a été abordée lors de ce Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, a botté en touche. « Je finis là, et je remonte pour une rencontre avec le Premier ministre sur cette question. Donc je ne peux rien vous dire d'abord », a-t-il lancé aux hommes de médias.

Sur l'incident survenu entre un gendarme et le président de l'Association des journalistes du Burkina (AJB), Guézouma Sanogo, lors de la JNP à Kaya, le porte-voix de l'exécutif n'a pas voulu en rajouter à la polémique.

« Le chef de l'Etat a exprimé ses regrets et rappelé ce que doit être le travail de la sécurité. Après ces mots du Président du Faso, il n'y a donc pas de débats sur cette affaire au sein du gouvernement », a-t-il conclu.

Burkina Faso

Coris Bank file le coton de la SOFITEX pour 10 milliards de Fcfa

Ça file du coton, du bon coton chez Coris Bank International, la méga banque panafricaine drivée… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.