17 Mai 2017

Burkina Faso: Dettes de l'Etat à la presse privée

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a reçu, le mardi 16 mai 2017 à Ouagadougou, les patrons de presse privée et le PDG du groupe Orange, Stéphane Richard.

L'Etat burkinabè veut mettre fin aux dettes qu'il traine depuis un certain temps vis-à-vis des organes de presse privée. Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a rencontré les responsables de ces organes, le mardi 16 mai 2017 en vue de trouver une solution. A l'issue de la réunion, le chef du gouvernement a indiqué que le Président du Faso est extrêmement sensible à la question. « Nous avons donné des instructions aux ministres concernés par le dossier en vue d'épurer les dettes de l'Etat au plus tard dans deux semaines », a-t-il déclaré. Une nouvelle bien reçue par les patrons de presse qui, selon leur porte-parole, Boureima Ouédraogo, repartent plus ou moins soulagés dans l'espoir que leurs attentes seront comblées dans de meilleurs délais par des résultats concrets.

A l'occasion, il a précisé que la dette s'élève à environ 650 millions de F CFA, soit 304 millions pour la presse écrite, 250 pour les télés, 50 pour les radios et 37 pour la presse en ligne. D'autres questions ont été abordées au cours de ces échanges, notamment l'opérationnalisation de la Télévision numérique terrestre (TNT) et l'approvisionnement du fonds de soutien à la presse privée créé en novembre 2015. Concernant le premier point, Boureima Ouédraogo a noté que certaines entreprises de presse avaient pris des engagements avec des institutions financières pour le passage à la TNT. « Compte tenu du retard constaté, les banques n'ont pas accepté attendre le démarrage des activités pour recouvrer leur dû. Nous avons demandé une aide au gouvernement qui n'a pas eu un écho favorable », a-t-il déploré. M. Ouédraogo a toutefois souligné que le Premier ministre les a rassurés sur l'opérationnalisation de la TNT en septembre 2017. A l'écouter, le respect de cette date pourrait être un début de résolution à leur problème.

1,7 milliard à verser cette année

Quant au fonds de soutien aux médias privés, le porte-voix des organes de presse est revenu sur les craintes des bénéficiaires avant cette rencontre. « Nous nous attendions à bénéficier de ce fonds en 2016, cela n'a pas été possible. Il a été renvoyé pour cette année, mais nous avions encore des inquiétudes car nous sommes en mai et ce n'est toujours pas effectif », a-t-il soutenu. Puis d'annoncer que le Premier ministre leur a confié que ce fonds sera opérationnel avant la fin de l'année. Selon lui, il s'agit d'un fonds annuel d'1 milliard 100 millions de F CFA à savoir 400 millions pour la subvention de l'Etat et 700 millions de F CFA pour le fonds proprement parlé. Il a en outre précisé que cette année le gouvernement s'est engagé à leur reverser 1,7 milliard de F CFA y compris la somme de l'année dernière.

A la suite des patrons de presse, c'était le tour du Président directeur-général (PDG) du groupe Orange Monde, Stéphane Richard, d'être reçu par le Premier ministre. Le PDG du groupe a confié à la presse être venu échanger avec le chef du gouvernement sur les projets d'investissement de sa filiale présente au Burkina Faso, il y a quelques mois. « Nous avons parlé du chantier de la fibre optique entre Ouagadougou et Abidjan que nous venons d'inaugurer avec le ministre de l'Economie numérique. Nous avons aussi abordé de nouveaux domaines dans lesquels Orange a beaucoup d'expertise et que nous souhaitons mettre à la dispositions du pays comme l'argent mobile, l'énergie ou le e-gouvernement », a-t-il dit. Il a aussi laissé entendre que le Premier ministre les a rassurés du soutien du gouvernement pour mener à bien tous ces projets.

Burkina Faso

Retour sur les affrontements entre Koglwéogo et population de Tialgo

Venus de Koudougou, 40 Koglwéogo ont fait une descente musclée à Tialgo dans la commune de Tenado,… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.