17 Mai 2017

Congo-Kinshasa: Gouvernement Tshibala - Etienne Pola évoque plusieurs controverses

Président de la Commission des Intellectuels à la paroisse Saint Vincent de Paul, Etienne Pola note avec grande amertume, les controverses qu'entoure le gouvernement Bruno Tshibala, investi au Parlement, le mardi 16 mai 2017.

Le président de la Commission des Intellectuels regrette le fait que les députés nationaux soient rétractés devant la motion incidentielle de l'honorable Koko Mulongo pourtant, fondée et très déterminante pour ne pas cautionner la transition en République Démocratique du Congo. M. Mulongo n'est pas allé par quatre chemins pour inviter ses collègues députés nationaux à rejeter l'investiture du gouvernement Bruno Tshibala au motif qu'il viole l'esprit et la lettre de l'Accord du 31 décembre 2016, de l'Arrangement particulier mais surtout, il n'est pas en odeur de sainteté avec le peuple. L'homme qui n'a pas été choisi par le vrai Rassemblement reconnu par les prélats catholiques ne peut pas prétendre bénéficier d'une quelconque légitimité, martèle-t-il.

Eu égard à ce qui précède, Etienne Pola pense que la crise qu'on croyait taire ou mettre de côté, est toujours devant le peuple congolais.

Pis encore, il affirme ne pas reconnaitre en ce gouvernement, la capacité, ni la crédibilité encore moins, les moyens pour pouvoir conduire le peuple congolais aux élections dans le délai requis et assurer le social de celui-ci.

Il en va pour preuve, son intervention à l'hémicycle du Palais du peuple constitue déjà un aveu d'impuissance ou d'échec surtout, lorsqu'il fait allusion à la caisse de l'Etat qu'il trouve vide.

La frasque est à son comble lorsque le Premier ministre, devant la représentation nationale met en parallèle sa réussite à la mobilisation des recettes ou à la production, un volet à travers lequel, bon nombre de ses prédécesseurs se sont cassé les dents.

Ce sera une grande controverse, le fait de croire que dans un pays où l'évasion fiscale constitue une seconde nature avec des fonctionnaires hyper démotivés, soit en mesure de réussir son programme d'actions. Il en demeure plus saugrenu, pour ce même pays qui applique une politique extravertie, qui ne vit que des importations, sans la moindre production locale et qui est sans cesse chicoté par l'inflation galopante soit en mesure de consolider son cadre macroéconomique et faire face au social de ses concitoyens.

D'une controverse à l'autre, le président de la Commission paroissiale Saint Vincent de Paul, croit qu'il faille retourner à l'Accord du 31 décembre pour décrisper la situation politique en RD-Congo. Ce qui éviterait d'autres crises comme celle de Kamwina Nsapu dans le Kasaï Central. Il invite donc la Majorité présidentielle comme l'Opposition à privilégier la voie de la raison. C'est-à-dire, celle qui privilégie l'intérêt général.

Congo-Kinshasa

Un Congolais poignardé en plein jour par un sujet chinois

Pour le commissaire provincial de la Police nationale congolaise (PNC) de Kinshasa, l'auteur du coup de couteau - un… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.