17 Mai 2017

Cote d'Ivoire: Trop perçus sur salaire - Voici les grandes décisions pour réduire les pertes

La sécurisation des ressources de l'Etat est une préoccupation pour les autorités ivoiriennes.

Lors du récent séminaire qui s'est déroulé à Abidjan, la Direction générale du tré- sor et de la comptabilité publique, chapeautée par sa tutelle, le ministère de l'Economie et des Finances, a arrêté de grandes décisions pour réduire les pertes liées aux trop per- çus sur salaire. A savoir évaluer les moyens d'action des gestionnaires des ressources humaines en vue de leur amélioration ; engager la responsabilité des gestionnaires des ressources humaines convaincus de négligence ou de complicité diverses à l'origine de perception indue de solde (dissimulations d'informations, omissions de communication d'informations, etc.) ; améliorer la communication transversale entre Administrations en impliquant suffisamment les gestionnaires sectoriels des effectifs à travers une sensibilisation des partenaires institutionnels à l'effet de transmettre avec diligence les informations sur les situations et positions d'agents publics (collectivités territoriales, EPN, institutions de l'Etat, banques, officiers d'état civil, etc.).

Les recommandations ont préconisé de communiquer régulièrement à chaque ministère l'état des trop per- çus sur salaire le concernant; améliorer la rédaction des actes de nomination aux fonctions, en précisant le nom du prédécesseur avec la mention « en remplacement de... ». Cela permettra de mettre fin au paiement des indemnités du prédécesseur.

Pour les participants, il faut initier des campagnes de sensibilisation des fonctionnaires et agents de l'Etat (émissions radio et télé, journées portes ouvertes, etc.); sensibiliser les chefs d'unités administratives sur la nécessité de procéder à des contrôles inopinés réguliers au sein des services de leurs zones de compétences ; vulgariser les mesures conservatoires de mise sous contrôle de la solde; inciter les fonctionnaires et agents à informer les services de la Fonction Publique et de la Direction de la Solde sur leurs situations ou positions pour la prise de mesures conservatoires. Le séminaire a aussi recommandé de sensibiliser les fonctionnaires à signaler à la Fonction publique d'éventuelles erreurs (date de naissance, date de première prise de service, emploi) sur leur situation administrative via l'Espace Fonctionnaire en vue de la mise à jour. A cela s'ajoute le renforcement des capacités des gestionnaires des ressources humaines sur le Statut général de la Fonction publique et la procédure de saisine du Conseil de Santé ; la sensibilisation des officiers d'état civil à transmettre les informations relatives aux décès des fonctionnaires et agents de l'Etat au ministère de la Fonction publique et à la Direction de la Solde ; l'amélioration de la gestion des ressources humaines en désignant des points focaux au sein des ministères techniques en vue de saisir la Direction de la Solde des positions administratives des fonctionnaires et agents de l'Etat.

Pour terminer, le séminaire a préconisé de formaliser le recours aux mesures conservatoires afin d'en améliorer l'efficacité et contrôler les indemnités dans les mêmes conditions que le contrôle des effectifs.

Cote d'Ivoire

Une cache d'armes découverte à Bouaké chez un proche de Soro

A Bouaké, ce lundi 22 mai, les derniers militaires mutins sont attendus dans les casernes pour un retour à… Plus »

Copyright © 2017 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.