18 Mai 2017

Burundi: L'ONU se penche sur les disparitions forcées au pays

Les travaux des experts onusiens sur les enlèvements doivent prendre fin ce jeudi à Genève. Les cas de disparitions forcées sont légion dans le monde, notamment dans des pays africains, comme le Burundi.

La 112ème session du Groupe de travail des Nations Unies sur les disparitions forcées et involontaires s'achève ce jeudi à Genève, en Suisse. Les cinq experts indépendants de l'ONU ont planché sur au moins 600 cas de disparitions forcées dans 29 pays répertoriés. Parmi eux : le Burundi, où de nombreux cas ont été enregistrés depuis le début avril 2015, date du début de la crise politique qui secoue toujours le pays.

Burundi

La RDC, zone rouge pour les réfugiés burundais

Après le drame de Kamanyola, le blogueur Jean Marie Ntahimperea s'inquiète pour la sécurité… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.