18 Mai 2017

Mali: Visite du secrétaire général adjoint des Nations unies

Le secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des opérations de maintien de la paix était ces derniers jours au Mali. Le Français Jean-Pierre Lacroix effectuait sa première visite depuis sa nomination. Au cours d'une rencontre avec la presse, il a notamment évoqué la situation sécuritaire du pays.

Face à l'accroissement des défis sécuritaires au centre du Mali, l'ONU s'apprête à dépêcher dans cette région des casques bleus : « Nous attendons un déploiement prochain dans le centre du pays, qui, à travers la présence d'une force de réaction rapide qui sera déployée par le Sénégal, aidera à répondre aux défis sécuritaires de cette région. Mais il y a d'autres progrès à faire. Cela a trait à l'addition d'équipements et de moyens technologiques qui permettront d'être plus efficace », explique Jean-Pierre Lacroix, le secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l'ONU.

Au cours de sa rencontre avec la presse, le diplomate onusien a relevé quelques avancées dans l'application de l'accord de paix d'Alger. Mais quasiment deux ans après sa signature, d'une manière générale l'application de l'accord est poussive pour Jean-Pierre Lacroix : « Deux ans de l'accord de paix, il y a eu indubitablement une lenteur dans la mise en œuvre, des retards. » Et quand on lui demande si c'est le gouvernement malien ou les groupes armés qui sont responsables de cette lenteur, l'envoyé de l'ONU botte plutôt en touche.

Mali

Deux ans après l'accord d'Alger, Maïga reçoit tout le monde à Bamako

Une rencontre a eu lieu vendredi 23 juin 2017 à Bamako entre le Premier ministre malien, accompagné de son… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.