18 Mai 2017

Sénégal: conference de presse des femmes de l'apr - ndeye marieme badiane charge les femmes de mankoo

press conference

C'est à travers une déclaration conjointe que les femmes de Benno Bokk Yaakaar, par le biais de leur présidente Ndeye Mariéme Badiane ont répliqué à celles de Mankoo, hier, mercredi 17 mai au siège de l'Apr sis à la VDN. Entre autres sujets évoqués lors de ce point de presse, la manifestation des membres de l'opposition, l'incarcération de Khalifa Sall ou encore les législatives du 30 juillet prochain et la Présidentielle de 2019.

Dès l'entame de ses propos, la présidente des Femmes de Benno Bokk Yaakaar(FBBY) Ndeye Mariéme Badiane, par ailleurs ministre d'Etat, a fustigé l'attitude des femmes qui avaient improvisé un sit-in lundi dernier 15 avril en guise de protestation contre la «détention arbitraire» de l'édile de Dakar, Khalifa Sall.

«Nous déplorons l'attitude et le comportement des femmes de l'opposition, regroupées autour de Mankoo Taxawu Senegal. Un comportement irresponsable pour des femmes élues, des femmes qui se disent leaders et qui ont l'ambition d'exercer la pouvoir», a indiqué la présidente des femmes de l'Apr. Et de poursuivre son réquisitoire : «les femmes de Mankoo font dans l'affabulation, la délation et la victimisation. Elles oublient hélas que le peuple sénégalais a atteint un niveau de maturité extraordinaire depuis le 23 juin 2011».

Ndeye Mariéme Badiane a, par ailleurs, conseillé aux femmes de Mankoo qui manifestaient contre la détention de Khalifa Sall, de le faire en toute légalité. «La meilleure stratégie pour la libération de Khalifa Sall, c'est de l'amener à apporter la preuve contre les accusations dont il fait l'objet. Khalifa Sall est dans l'incapacité de prouver son innocence. Or, la loi demeure impersonnelle et doit être prononcée dans toute sa rigueur n'en déplaise à ses soutiens», a-t-elle fait savoir.

Cependant, par rapport aux conditions actuelles de détention de l'édile de Dakar, dans l'affaire dite de la caisse d'avance depuis le 7 mars dernier et qui occupe presque le centre de tous les débats politiques au Sénégal, le ministre d'Etat informe «Khalifa Sall est un prisonnier comme tous les autres détenus de droit commun. Il ne saurait y avoir de détenu VIP. Un délinquant reste un délinquant jusqu'à preuve du contraire». Et de poursuivre en vantant les mérites de la justice sénégalaise «nous avons une justice remarquable, des juges et des magistrats intègres dont l'expertise, la sagesse et l'impartialité, sont saluées et magnifiées partout à travers le monde».

Par ailleurs, Ndeye Mariéme Badiane a brandi les réalisations de leur chef de parti, Macky Sall, lesquelles réalisations lui vaudront à l'en croire, une victoire éclatante non seulement au soir des législatives du 30 juillet prochain mais aussi à la présidentielle de 2019. «L'opposition n'attaque jamais le président sur son bilan et sur ses réalisations. Le président a fait d'énormes réalisations dans tous les secteurs, notamment dans le domaine des infrastructures, de la santé et du social dont les femmes sont les principales bénéficiaires».

Et de conclure «la victoire aux législatives et à la présidentielle à venir sera le fruit de résultats concrets et palpables et au détriment des colporteurs d'affabulations et de contrevérités».

Sénégal

Tivaouane fait allégeance à Serigne Mbaye Sy Mansour

Tivaouane a un nouveau Khalife général. Serigne Babacar Sy dit Mbaye Sy Mansour a été… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.