18 Mai 2017

Cameroun: Affaire Fécafoot - Prosper Nkou Mvondo écrit à la FIFA

communiqué de presse

Le président de Ngaoundéré Fc conteste les qualités des représentants de la Fécafoot convoqués à Zurich le 8 juin prochain.Le 13 mai dernier, Prosper Nkou Mvondo, président de Ngaoundéré Fc, un club évoluant dans la Ligue régionale de football de l'Adamaoua, a adressé une correspondance au président de la Fédération internationale de football association (Fifa), Gianni Infantino, en rapport avec la réunion de « conciliation » qui doit se tenir à Zurich le 8 juin prochain en présence de tous les protagonistes de la crise qui mine le football camerounais.

Le président de Ngaoundéré Fc se félicite de ce que « la Fifa ne s'est pas trompée en invitant un club de la Ligue régionale de l'Adamaoua, qui, depuis plusieurs années, s'investit dans l'assainissement du football camerounais ». Et de poursuivre : « le Ngaoundéré Fc, en compagnie des autres clubs de la Fécafoot, a eu gain de cause, aussi bien devant les juridictions sportives camerounaises que devant le Tribunal arbitral du sport ».

Selon lui, toutes ces décisions se sont heurtées à la résistance des dirigeants de la Fécafoot, perdants dans toutes ces affaires. Ces sentences qui datent de 2013, 2014 et 2015 devraient aussi être prises en compte dans le cadre de la recherche des solutions à la crise que traverse en ce moment la Fécafoot.

Seulement, « s'agissant de la rencontre du 8 juin, les qualités conférées à deux des invités, à savoir messieurs Tombi à Roko et Blaise Moussa ne peuvent laisser indifférent le Ngaoundéré Fc. Le premier invité cité est un ancien secrétaire général de la Fécafoot. Son élection comme président de la Fécafoot a été annulée par la Chambre de conciliation et d'arbitrage du Comité national olympique, sentences confirmées par le Tas. Dès lors que l'élection de Tombi à Roko est annulée, il va de soi que tous les actes juridiques qu'il aura posés entretemps sont nuls et de nul effet. Il en est ainsi de la nomination de monsieur Blaise Moussa comme secrétaire général de la Fécafoot ».

Il conclut la correspondance en indiquant que conférer à messieurs Tombi à Roko et Blaise Moussa les qualités respectives de président et de secrétaire général de la Fécafoot pour une rencontre aussi importante que celle que du 8 juin constitue une violation flagrante du droit et de l'éthique sportive. Et surtout un manquement grave au respect que l'ensemble du mouvement sportif mondial doit au Tas, qui a dénié la qualité de président de la Fécafoot à Tombi à Roko.

Cameroun

Un soldat tué dans une attaque de Boko Haram

Un soldat camerounais a été tué dans une attaque menée par des individus armés… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.