18 Mai 2017

Cameroun: Grève des dockers - Reprise de l'activité au port

Une descente du Dg du Port autonome de Douala hier soir a permis d'assister au chargement de quelques bateaux.

Les dockers sont attendus en nombre plus important à leur poste de travail ce matin au port de Douala. Appel lancé dans la soirée d'hier, 17 mai 2017, par Cyrus Ngo'o, Directeur général du Port autonome de Douala (PAD). C'était lors d'une descente sur les quais afin de ramener la sérénité dans la place portuaire par rapport au mouvement d'humeur actuel des dockers. Descente aussi afin de vérifier que les manutentionnaires avaient effectivement repris de l'activité.

Des manutentionnaires qui, précision de Gallus Fouda, en sa qualité de président, appartiennent au Syndicat National des Transitaires Transporteurs et Acconiers du Cameroun, le SYNTRAC. « Les adhérents du Gpac ont fait appel à nous, ils nous ont demandé de la main-d'œuvre. Je suis patriote et je ne pouvais pas accepter que le port continue d'être bloqué. J'ai donc introduit mes équipes qui ont débloqué la situation. »

En effet, sur place, notamment au terminal fruitier mixte, on pouvait voir des bateaux alignés et des opérations de déchargement et de chargement. Cyrus Ngo'o a échangé avec quelques opérateurs de la place portuaire et il s'est également adressé aux dockers. Il reconnaît qu'il y a des revendications et que leurs problèmes ont été pris à bras-le-corps : « Nous avons commencé le dialogue, nous devons le poursuivre. Et je peux vous garantir d'ailleurs que certaines de vos revendications ont commencé à être solutionnées. »

Cette descente est la suite du travail de médiation débuté il y a quelques jours par le Dg du PAD. Cyrus Ngo'o a ainsi supervisé les négociations entre le Groupement Professionnel des Acconiers du Cameroun (Gpac) et les représentants des dockers grévistes lors de deux réunions avant-hier, 16 mai. Et d'après Gabriel Manimben du Gpac, joint au téléphone, les débuts de solutions sont entre autres la confirmation de la suppression de la carte blanche, la réintégration des dockers licenciés, l'amélioration de la gestion de l'assurance maladie et la distribution au mois de juin prochain, des Equipements de protection individuel (Epi).

Du côté des dockers, qu'on pouvait encore voir groupés hier en journée à l'extérieur de l'ancienne direction des Douanes, on réitère les principales revendications, préalables à la reprise du travail : la carte unique bleue, qui donne la possibilité aux travailleurs d'être directement en 3e catégorie et de bénéficier d'office d'un salaire de base s'élevant à 300 000F, un taux horaire de 8 h pour tous, la répartition du travail de façon équitable, le 13e mois en remplacement de la gratification, l'application de la convention collective des travailleurs du port, etc.

Cameroun

Des auditeurs de la radio Acfed Fm barrent la route Bafoussam - Yaoundé

Les protestaires, soutient-on, expriment leur indignation face à la fermeture de la radio, par Issa Tchiroma… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.