18 Mai 2017

Burkina Faso: Services payés de la police - 131 millions versés à 28 personnes...

Le rapport établit que sur 408 institutions financières et hôtelières que la police sécurise, 232 contrats sont formellement établis, 2 partiellement signés et 174 inexistants.

Quatorze sociétés minières sont sécurisées par 14 contrats. Dix ont des contrats conformes et quatre sans contrats. Les recettes générées par l'ensemble des prestations rétribuées s'élèvent à plus de 2 milliards de FCFA.

A cause d'un d'un texte de 1979 aujourd'hui dépassé et qui « a laissé des failles qui ont été retracées avec beaucoup de sincérité par les inspecteurs au niveau de l'inspection générale», précise Simon Compaoré, la manne a été inégalement répartie. La portion congrue aux hommes de terrain, et la part de lion aux grands chefs, si l'on en croit le document.

Au total, 1,473 millions ont été repartis entre le personnel et le fonctionnement. Sur cette cagnotte, 1,100 millions de FCFA, soit 74% des recettes ont été affectée au personnel. Le reliquat, 373 millions -soit 25%-, pour le fonctionnement, précise le rapport.

Et 5% des recettes sont remis à la Direction général de la police nationale. Cette somme était destinée à l'amical club de la police nationale pour ses « œuvres sociales ». Ce club n'existe plus. Les plus de 10 millions de FCFA destinés aux œuvres sociales aurait été réparti entre le directeur général de la police et ses collaborateurs.

C'est ainsi que 131 millions ont été versés à 28 personnes en 14 mois. Le directeur général de la police aurait empoché plus de 22 millions, son adjoint 14 millions, le directeur de la Sécurité publique, 19 millions, le directeur des Unités d'intervention, 10 millions ...

«Ceux qui font les prestations sont issus du Groupement des compagnies républicaines de sécurité (GRCS).

Un certain montant leur est envoyé, sur lequel il a été prélevé des sommes sous le vocable d'action psychologique pour désintéresser les 28 personnes qui ont été citées », précise Saidou Zetiyenga, le présentateur du rapport.

Rappelons qu'à la suite de cette crise, le directeur général de la police, Lazare Tarpaga, avait démissionné, pour, dit-il, « préserver la cohésion. »

Burkina Faso

Mois du Ramadan - « Il y a trois types de fidèles musulmans », selon l'Imam Ismaël Tiendrebéogo

Le « mois sacré » du ramadan correspond pour les croyants à quatre semaines de jeûne… Plus »

Copyright © 2017 Fasozine. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.