18 Mai 2017

Afrique: La politique africaine d'Emmanuel Macron attendue par des représentants français en poste en Afrique

Jusqu'ici, le président Emmanuel Macron n'a pas stipulé avec précision sa politique africaine. Mais il s'est exprimé sur le sujet, dont les grandes orientations sont : L'Afrique faisait partie du 6ème chantier du candidat Emmanuel Macron, désormais chef de l'Etat. Au plan international, il s'engageait à défendre les intérêts de la France. Un terme qui est revenu lors de son investiture. Et aussi, d' « assurer une nouvelle politique en Afrique où la paix et l'esprit d'entreprise construiront le siècle qui commence ».

Réunis au centre des conférences, les représentants de la France en Afrique pensent que cette paix sera basée sur des partenariats économiques, « continent d'avenir », qui connaît des difficultés de gouvernance, démographiques, des pandémies et des inégalités. Les experts du continent attendent de la nouvelle politique de la France un partenariat ambitieux fondé sur les intérêts mutuels dans tous les domaines : climat, commerce, emploi, innovation, sécurité... , qui s'appuie sur les forces vives africaines et françaises notamment les intellectuels, les ONG, diasporas et entreprises.

Déjà avant son élection, Emmanuel Macron déclarait : « Il nous faudra renforcer la qualité de nos échanges, en facilitant la circulation des chercheurs et des entrepreneurs, et mobiliser les investisseurs privés, français et africains, pour innover et créer de la valeur ensemble ».

Les attachés économiques souhaitent que soient relancées l'aide bilatérale en Afrique, une forte mobilisation de financements public et financier en vue de financer les PME et les infrastructures en Afrique, la promotion du rôle des femmes, « un véritable vivier économique sous-exploité », le renforcement des relations entre les Etats, avec la société civile africaine. Ce continent a des potentialités inestimables et « ses jeunes sont à la pointe de certaines innovations, notamment dans le secteur des communications, les TIC, les changements climatiques - qui est réel ».

En effet, jeune continent, l'Afrique est tournée vers la technologie. « Si la France veut accélérer sa croissance, elle devrait investir dans ce domaine », a déclaré un attaché militaire en poste dans un pays d'Afrique.

Il pense que la France a perdu ses réseaux de connivence et son influence. Il invite le président à « travailler en étroite collaboration avec l'Union africaine (UA) », pour relever certains défis liés à la sécurité, notamment la lutte contre le terrorisme.

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.