18 Mai 2017

Cameroun: Garoua - La fête s'annonce grandiose

Depuis environ deux semaines, les préparatifs pour la parade finale du 20 mai battent leur plein dans les différents états-majors.

Nous sommes dans la cour de la légion de gendarmerie du Nord, à Garoua, ce mardi 16 mai 2017. Il est 9 h quand CT fait son entrée. Cette matinée-là, une fois de plus, sous l'œil vigilant du maître des lieux, le colonel Petsounko Petterson Daniel, une autre séance d'entrainement au défilé a lieu. Une nième séance de répétition. Trois détachements de la gendarmerie auxquels s'est joint un du Groupement polyvalent d'intervention de la gendarmerie nationale (GPIGN) battent le pavé. Les moindres gestes et mouvements des éléments prenant part à cet exercice sont passés au peigne fin. « Ne baissez pas la tête.

Le porteur du drapeau doit lever la tête. Ne bloquer par les bras... », pouvait-on entendre tonner, de la fenêtre de son cabinet, le commandant de la légion. « C'est ainsi depuis deux semaines déjà qu'ont démarré ces séances de répétition », nous confie un jeune gendarme. Le même branle-bas est d'ailleurs perceptible au niveau de chaque formation et état-major. Chaque corps est à pied d'œuvre au sein de ses propres installations, ce, en attendant la séance de répétition générale du défilé, prévue ce jeudi 18 mai. Du côté tant de l'armée de terre, de l'air, des sapeurs pompiers, du Bir, des forces paramilitaires, à savoir la douane, l'administration pénitentiaire, les personnels des eaux et forêts, les anciens combattants, c'est le même frémissement. Les établissements scolaires et autres institutions de formation ne sont pas en reste.

Au niveau du secrétariat général des services du gouverneur, CT a été informé du fait que plusieurs personnalités en provenance des pays voisins seront de ces festivités. A Garoua par exemple, est attendu le gouverneur de la région du Mayo Kebbi-Ouest, en République du Tchad. Idem du côté de Guider où est convié le préfet du département de Pala, toujours en République tchadienne. Il en sera de même du côté des arrondissements de Rey Bouba, Madingring, Touboro et Beka.

Cameroun

Carnet noir - L'ancien ministre de la Santé publique le Prof. Gottlieb Monekosso est mort à 89 ans

Il s'en va, rassasié de jours. Le Prof. Gottlieb Monekosso qui fut ministre de la Santé publique du… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.