18 Mai 2017

Afrique: Une ministre congolaise appelle le continent à des priorités consensuelles au forum mondial sur les ODD

Libreville — L'Afrique doit exprimer clairement et de façon consensuelle ses priorités au Forum de haut niveau sur le développement durable prévu en juillet à New York, selon Mme Rosalie Matondo, ministre de l'Economie forestière, du Développement durable et de l'Environnement de la République du Congo.

«Notre forum doit permettre à nos Etats africains de prendre conscience des enjeux sociaux et environnementaux qui nous interpellent et parvenir à un consensus afin d'exprimer nos priorités et nos engagements par des messages clairs et précis, au forum politique de haut niveau qui se tiendra à New York en juillet prochain sous le thème «Eliminer la pauvreté et promouvoir la prospérité dans un monde en mutation », a déclaré Mme Matondo dans le cadre du Forum régional africain sur le développement durable démarré, ce jeudi à Addis-Abeba.

Il est urgent pour l'Afrique de financer les économies locales qui permettront un développement local et l'amélioration de la qualité de vie des populations, a-t-elle poursuivi, déplorant les défis écologiques, socio-politiques, politiques et géostratégiques auxquels l'Afrique doit faire face pour atteindre les Objectifs de développement durable de l'Agenda 2030.

Pour Mme Matondo, ces défis nécessitent que beaucoup d'efforts soient menés par les gouvernants appuyés par la communauté internationale à travers une réelle facilitation de l'accès aux mécanismes des financements innovants, les Fonds verts pour le climat et les Fonds d'adaptation.

«Les financements doivent désormais être orientés plus sur les activités de terrain à fort impact sur les communautés et le développement local et non comme cela se fait aujourd'hui sur les études», a indiqué Mme Matondo, soulignant qu'il est possible pour l'Afrique d'y remédier collectivement en apportant des solutions durables qui intègrent la vision triptyque du développement durable.

«Pour un développement inclusif, un renforcement de capacité de notre jeunesse, un véritable transfert de technologie sur notre continent est plus que nécessaire», a conclu Mme Matondo.

Démarrée ce jeudi, cette rencontre qui porte sur le thème: "Assurer une croissance inclusive, durable et la prospérité pour tous", s'inscrit dans le cadre de la préparation du Forum de haut niveau pour le développement durable (FHDD 2017) dont le thème porte sur "Eradiquer la pauvreté et promouvoir la prospérité dans un monde en mutation".

L'objectif principal du Forum régional africain pour le développement durable est d'effectuer le suivi et l'examen au niveau régional et de faciliter l'apprentissage, y compris l'échange d'information, d'expérience et des renseignements tirés dans le cadre de l'accélération de la mise en œuvre des programmes 2030 et 2063.

Il réunit des experts de haut niveau des ministères et organismes chargés de la planification, des finances et des affaires sociales, des mines et des ressources minérales, des sciences et de la technologie.

Des représentants des grands groupes, notamment la Société civile, les organisations professionnelles et industrielles, les universitaires et instituts de recherche y prendront également part.

Plusieurs institutions africaines et internationales sont conviées à ce forum qui prend fin vendredi.

Il s'agit, entre autres, de la Commission de l'Union africaine, de la Banque africaine de développement, de l'Agence de planification du NEPAD, des Communautés économiques régionales, des organismes des Nations unies et d'autres partenaires pour le développement.

Gabon

Libre circulation en zone CEMAC - Le Gabon ouvre ses frontières

Le gouvernement gabonais vient de décider de la suppression des visas pour les ressortissants des pays de la… Plus »

Copyright © 2017 Infos Plus Gabon. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.