18 Mai 2017

Burkina Faso: Programme d'investissement forestier

Le ministère de l'Environnement, de l'Economie verte et du Changement climatique a, organisé, le jeudi 18 mai 2017 à Ouagadougou, un atelier d'information et de sensibilisation des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du Programme d'investissement forestier (PIF).

Le gouvernement burkinabè multiplie les actions pour venir à bout de la déforestation et la dégradation des terres.

Pour relever ces défis environnementaux et assurer au pays une gouvernance forestière efficiente, plusieurs outils, dont le Programme d'investissement forestier (PIF), sont mis en œuvre. Reste à renforcer les capacités et la maîtrise des acteurs desdits projets et programmes.

C'est dans cette optique que s'inscrit l'atelier national d'information, de sensibilisation et d'échanges, initié le jeudi 18 mai dernier par le ministère de l'Environnement, de l'Economie verte et du Changement climatique au profit des acteurs du PIF, notamment ceux des collectivités territoriales.

Pour le ministre en charge de l'environnement, Nestor Batio Bassière, l'atelier vise, a priori, à outiller les personnes impliquées directement dans le programme, à savoir les maires, les gouverneurs etc. Selon lui, c'est en synergie d'actions avec le ministère de l'Administration territoriale et de la Décentralisation que le PIF pourra atteindre ses objectifs.

En outre, le ministre Bassière a fait savoir que l'atelier marque le point de départ d'une vaste campagne de sensibilisation aux effets néfastes de la déforestation et du changement climatique.

Perçu comme la solution idoine pour un environnement sauvegardé, le ministre Nestor Bassière a précisé que le programme est mis en œuvre pour une période de cinq ans et vise à réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre issues de la déforestation et de la dégradation forestière.

Mieux, le PIF, foi des acteurs, s'inscrit dans une logique de promotion durable des forêts, de l'accroissement des stocks de carbone forestier, afin de lutter efficacement contre la pauvreté au Burkina Faso.

A la phase actuelle du PIF (composante III) a précisé le ministre en charge de l'environnement, le programme qui intervient dans 32 communes du pays vise à assurer la gestion, la protection et la réhabilitation des espaces boisés, des ressources ligneuses ou non, de la faune et de l'agroforesterie.

Car, "Face au changement climatique, nous devons avoir une autre façon de penser et d'agir dans la gestion des ressources naturelles", a prévenu le ministre.

Burkina Faso

Une manifestation dispersée, des personnes interpellées

Au Burkina Faso, la manifestation prévue par le cadre d'expression démocratique et le mouvement populaire… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.