18 Mai 2017

Burkina Faso: Air Burkina récompense des lauréats des Kundé et Marley

La compagnie aérienne Air Burkina a remis officiellement, le jeudi 18 mai 2017, à Ouagadougou, des prix à des lauréats du Kundé et des Marley de l'année 2017.

«Chose promise, chose due». C'est en phase avec cette pensée populaire que la compagnie aérienne Air Burkina a décidé d'honorer, le jeudi 18 mai 2017, à Ouagadougou, ses promesses à l'endroit de la crème du monde musical burkinabè de l'année 2017.

Les heureux bénéficiaires sont le lauréat du Marley d'or, Jezy Kankelen, le meilleur artiste féminin des Kundé, Idak Bassavé et le vainqueur du Kundé d'or, Imilo le Chanceux.

La compagnie a remis, à chaque artiste, un coffret Nina Ricci avec les insignes d'Air Burkina et un billet d'avion, en classe économique pour le meilleur artiste féminin, et en classe affaire pour les lauréats du Kundé d'or et du Marley d'or. Le vainqueur du Kundé 2017, Imilo le Chanceux a obtenu, en plus de ce lot, une montre à poignet de marque Christian Lacroix.

Selon le directeur général d'Air Burkina, Blaise Sanou, sa compagnie matérialise ainsi des engagements pris envers les organisateurs des Kundé et des Marley d'or, deux cérémonies qui récompensent annuellement les meilleurs artistes-musiciens burkinabè.

Pour la compagnie, a-t-il laissé entendre, soutenir les actions promotionnelles de la culture du pays est un sacerdoce. «Une Nation qui n'a pas de culture est comme un arbre qui n'a pas de racines», a souligné M. Sanou.

En effet, à travers ces propos imagés, le directeur général d'Air Burkina a soutenu que la culture est le socle du développement de tout pays. D'ailleurs, il a informé que c'est fort de cette importance que son entreprise apportera toujours son soutien aux initiatives privées de promotion culturelle.

50 ans et toujours engagé pour la culture

Dans son mot introductif, Blaise Sanou a fait observer que la compagnie Air Burkina célèbre, cette année, les 50 ans de sa création. Au cours de ce demi-siècle d'existence, la compagnie a desservi plusieurs zones de navigation aérienne à travers le continent.

L'année 2017, a souligné M. Sanou, est aussi une date mémorable pour la compagnie, car depuis le 11 mai dernier, l'Etat burkinabè est aux commandes de la gestion de l'entreprise, précédemment gérée par le groupe AKFED.

Selon lui, c'est une nouvelle page qui s'ouvre pour la compagnie, mais aussi un nouveau défi pour lui et son équipe, en qui l'Etat a placé sa confiance. Mais qu'à cela ne tienne, il a rassuré qu'Air Burkina possède assez d'atouts pour relever les défis à venir.

En se projetant dans les chantiers futurs d'Air Burkina, le directeur général a fait remarquer que la promotion de la culture sera inscrite au titre des priorités de la compagnie. «Nous allons poursuivre toujours notre partenariat avec nos collaborateurs», a-t-il indiqué.

Satisfait du soutien dont ils bénéficient de la compagnie, les promoteurs des Kundé et des Marley d'or ont témoigné leur reconnaissance à l'endroit des responsables de l'entreprise.

Ainsi, à la suite du commissaire général des Marley d'or, l'artiste Madess, le responsable artistique des Kundé, Ismaël Papus Zongo a confié qu'Air Burkina joue un rôle salutaire dans la réussite de leurs activités.

C'est pourquoi, il a souhaité que l'entreprise continue de grandir et multiplier ses actions en faveur du monde culturel. Ce vœu a aussi été formulé par les lauréats en l'occurrence Imilo Le Chanceux qui a, à l'occasion, invité les populations à travailler à l'unisson pour le succès de l'entreprise.

Burkina Faso

Michel Kafando en «visite protocolaire» à Bujumbura

« Il s'agit d'une visite protocolaire, car le nouvel envoyé spécial vient pour rencontrer et faire… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.