19 Mai 2017

Ile Maurice: Post-BAI - La révolte couve

Rs 15 milliards. C'est la somme que doit trouver l'État pour rembourser les victimes du plan Super Cash Back Gold (SCBG) et de la Bramer Asset Management (BAM). Le gouvernement dispose-t-il de cet argent ?

À l'Hôtel du gouvernement, on répond par la négative. Donc, pas sûr qu'une solution soit trouvée pour les victimes du SCBG aujourd'hui. D'autant plus qu'hier, lors d'une réception à la State House en l'honneur des lauréats de la cuvée 2016, le Premier ministre a indiqué qu'il a «besoin de temps pour travailler le dossier». Ce qui a d'ailleurs mis les grévistes en rogne.

Pravind Jugnauth a, du reste, indiqué n'avoir jamais «dit que je prendrai une décision vendredi. J'avais dit que ma rencontre avec les grévistes serait discutée avec les ministres. Il me faudra un peu de temps pour trouver une solution».

Et, au niveau de l'État, on soutient que le seul moyen de trouver une solution demeure le dialogue. «Je fais appel à leur bon sens pour mettre fin à cette grève de la faim», a martelé Pravind Jugnauth.

Ce qui est sûr, c'est que le Conseil des ministres se penchera sur le dossier. Mais, on indique d'ores et déjà qu'il sera difficile de respecter le calendrier de remboursement fixé par l'ancien ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers, Roshi Bhadain. D'où la possibilité qu'un nouveau plan de remboursement soit proposé à l'issue du Conseil des ministres...

Ile Maurice

Métro Express - «Rs 12,9 milliards pour les cinq stations surélevées»

Rs 37,1 milliards. C'est la somme totale qui devrait être déboursée pour la mise sur rail du… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.