19 Mai 2017

Congo-Kinshasa: Tout faire pour éviter la dispersion de la maladie

Face à la résurgence du virus Ebola dans une province du nord de République démocratique du Congo, le gouvernement et ses partenaires internationaux ont dépêché sur place ces derniers jours une mission de haut niveau, qui vient de rentrer à Kinshasa.

Pour l'heure, ce sont 29 cas qui ont été diagnostiqués en tout dans la province du Bas-Uélé. Trois personnes sont mortes. Tous les cas sont circonscrits à la localité de Lekati.

La délégation comprenant le ministre de la Santé de RDC et les responsables de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont installé sur place des équipes qui sont désormais chargées de surveiller et de traiter les cas, pour éviter la dispersion de la maladie.

Depuis le début de cette épidémie, sur le plan local, il y a déjà eu un certain nombre d'experts qui ont été déployés.

Congo-Kinshasa

Ituri - 40 personnes meurent dans un éboulement de terrain au bord du lac Albert

Les catastrophes dues aux affaissements des terres sont fréquentes dans cette province de l'Est de la RDC. Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.