19 Mai 2017

Madagascar: Processus électoral - « La CENI est prête à être jugée sur sa transparence », affirme Hery Rakotomanana

Hery Rakotomanana de la Ceni, Marie Dimond du PNUD et le représentant du Premier ministre (au milieu) ainsi que les représentants des comités locaux de recensement au niveau des districts avec leurs certificats.

Toujours dans le cadre d'une gouvernance électorale transparente en général, et d'une perfection des listes électorales en particulier, la Ceni (Commission Electorale Nationale Indépendante) a remis, hier à Alarobia, des récompenses aux démembrements de la commission électorale et aux diverses entités y afférentes qui ont réussi à enregistrer les meilleurs résultats en marge de la RALE (Révision Annuelle des Listes Electorales) 2016-2017. 43 méritants - tous des entités - comprenant des districts, des communes et des fokontany ont reçu leur certificat de la part de la Ceni.

Pour Hery Rakotomanana, son président, la cérémonie de ce genre « pourrait être considérée comme parmi les campagnes de sensibilisation des électeurs à s'inscrire sur les listes électorales » et permet également « d'engendrer une émulation entre nos démembrements et partenaires pour l'amélioration de leur résultat à la prochaine révision de la liste électorale ». Parmi les bons élèves figurent les districts d'Ihosy, d'Ambovombe, de Tsihombe, de Beloha Androy et de Beroroha.

Juger. Hery Rakotomanana se réjouit des efforts accomplis par la Ceni et de ses démembrements pour la RALE 2016-2017. Il a également rappelé que « les cadres de concertation qui ont lieu mensuellement permettent aux parties prenantes d'exprimer leurs désidératas ».

Mais faut-il rappeler, une fois de plus, que ce ne sont pas tous les partis politiques qui y participent. Au niveau de la confiance de ces derniers, la Ceni a beaucoup à faire nonobstant le fait que son président ait réitéré qu'elle « est prête à être jugée sur sa transparence.

Elle s'ouvre à des discussions et accepte les critiques constructives pour améliorer le processus électoral. Par contre, elle va être intransigeante sur le respect et l'application de la loi, pour sauvegarder la justice et assurer la paix avant, pendant et surtout après les élections ». L'on attend que des actes prouvent ses propos. µ

Quant à la représentante résidente adjointe du PNUD, Marie Dimond, elle a mis l'accent sur le taux d'exhaustivité du fichier électoral.

« Nous encourageons toutes les parties prenantes à maintenir ces efforts pour répondre aux critères d'exhaustivité des standards internationaux, s'assurer que la proportion des électeurs admissibles qui sont réellement inscrits sur les listes soit au moins à 90%.

A Madagascar, ce taux est actuellement à presque 79% », a-t-elle précisé. Par ailleurs, elle a réitéré le soutien du PNUD au processus électoral malgache à travers le SACEM (Soutien Au Cycle Electoral).

Madagascar

Inclusion financière - Madagascar, un pays engagé

En 2012, Madagascar s'est engagé à améliorer le taux d'accès de la population aux services… Plus »

Copyright © 2017 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.