19 Mai 2017

Tunisie: Le taux de couverture a perdu 3.6 points

Suite à cette évolution des échanges entre les importations (+13.8%) et les exportations (+8.0%), le solde commercial s'est aggravé pour s'établir à 5.151.4 MD, contre 4.045.1 MD durant la même période en 2016.

Le taux de couverture a perdu 3.6 points par rapport à son niveau de l'année dernière pour atteindre 66.4%, contre 70.0% durant la même période de l'année 2016.

Des efforts devraient être déployés par tous les intervenants en vue de chercher de nouveaux marchés et de renforcer notre positionnement dans les marchés traditionnels qui comportent aussi plusieurs potentialités à exploiter dans tous les secteurs dont ceux de l'alimentaire, de l'électronique et l'électrique, du textile-habillement et du cuir et chaussures.

D'importantes campagnes de marketing sont nécessaires pour promouvoir les produits tunisiens qui ont atteint un niveau de qualité appréciable et une valeur ajoutée élevée.

Bons résultats de l'off shore

La répartition des échanges par régime montre une accélération du rythme de croissance des exportations sous le régime off shore. En effet, sous ce régime, elles ont enregistré une hausse de 13,4%, contre 9,9% durant la même période en 2016.

Pour les importations sous ce régime, on a enregistré une hausse de 12,9%, contre 7,7% au cours de 2016. Sous le régime général, les exportations ont marqué une baisse de 6,6%, contre 26,2% pendant 2016. En revanche, les importations ont augmenté de 14,2%, contre une baisse de 1,3% durant la même période en 2016.

L'augmentation observée au niveau de l'exportation (8,0%) durant les quatre mois de 2017 est imputable essentiellement au secteur de l'agriculture et des industries agro-alimentaires de 9,6%, suite à l'augmentation de nos ventes des dattes (263.9 MD contre 211.3 MD), au secteur des industries mécaniques et électriques de 15.3%, au secteur textile-habillement et cuirs de 9,7% et au secteur des industries manufacturières de 6,0%.

Les produits exportés se distinguent par la qualité, qui est conforme aux standards et normes internationaux. Les perspectives d'exportation de ces produits sont prometteuses à condition de maintenir le même niveau de compétitivité et de sonder le marché en vue de trouver de nouveaux débouchés.

En revanche, d'autres secteurs ont enregistré une baisse, notamment l'énergie de 18,2%, suite à la diminution de nos ventes du pétrole raffinés (79.8 MD contre 128.4 MD). C'est le cas aussi du secteur des phosphates et dérivés qui a baissé de 30,3%, suite à la diminution de nos exportations en acide phosphorique (109.1 MD contre 238.3 MD).

A noter que les arrêts de travail dans les mines a eu des impacts négatifs sur les quantités produites, mais la situation s'est progressivement améliorée après la reprise du travail à un rythme presque normal.

Le solde de la balance commerciale est déficitaire de 5.151.4 MD suite au déficit enregistré avec certains pays, tels que l'Italie (-784.0MD), l'Algérie (-69.6 MD), la Chine (-1.260.3MD), la Russie (-464.8 MD) et la Turquie (-637.1 MD) avec laquelle nous avons pourtant conclu un accord de libre-échange.

En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédant avec d'autres pays principalement avec notre premier partenaire la France de 866.4 MD, la Royaume-Uni de 65.1MD et la Libye de 237.4MD malgré la situation sécuritaire déficitaire dans ce pays.

Le déficit de la balance commerciale hors énergie se limite à 3.767.2 MD et que le déficit de la balance énergétique s'établie à 1.384.2MD (26.9% du total du déficit) contre 1007.6 MD durant les quatre mois de l'année 2016.

Tunisie

Les Tunisiens debout contre la corruption

Ceux qui ont manifesté leur soutien à Youssef Chahed ont, comme tout le monde, suivi les rebondissements… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.