19 Mai 2017

Cameroun: Exploitation minière artisanale - Lancement du premier dialogue public pour la politique nationale

Le Fonds mondial pour la nature(WWF) et Forêts et Développement Rural (FODER), une ONG locale, ont lancé le premier dialogue public pour une politique nationale de promotion de l'exploitation minière artisanale durable au Cameroun.

L'exploitation minière industrielle est encore à un stade naissant, tandis que les mines artisanales et à petite échelle ont connu un essor au fil des ans au Cameroun.

Entre 2012 et 2014, 11754 autorisations pour l'exploitation des mines artisanales et semi-mécanisées ont été émises, malgré le fait que le nombre de permis a considérablement diminué après 2014, avec seulement 751 permis délivrés entre 2015 et 2016.

Le secteur est néanmoins confronté à des problèmes réglementaires et institutionnels, à un manque de transparence et à des conflits entre les communautés locales et les groupes d'intérêts étrangers.

Le dialogue public qui a eu lieu du 10 au 12 mai 2017 à Bertoua, région de l'Est du Cameroun, a réuni des parlementaires, des chefs traditionnels, des hommes d'affaires, des représentants de neuf ministères, les collectivités territoriales décentralisées,les ONG, représentants des communautés locales et autochtones.

Pour réconcilier la légalité, la durabilité et le déploiement des entreprises minières artisanales et à petite échelle sur le terrain, WWF et FODER ont mobilisé d'autres parties prenantes pour promouvoir le dialogue afin d'améliorer les conditions de vie des populations tout en réduisant les menaces pour l'environnement et la biodiversité.

"Ce dialogue garantit que les réformes dans le secteur sont participatives et contribuent à identifier les priorités pour la construction d'un secteur minier artisanal responsable et durable qui contribue à l'émergence du Cameroun d'ici 2035", a déclaré Cleto Ndikumagenge, Directeur de la Conservation pour le Programme WWF Bureau du Cameroun.

Les résultats du WWF et de FODER révèlent que l'exploitation minière a un impact significatif sur le développement socio-économique du pays et sur l'environnement. L'absence d'un cadre politique efficace ou le manque d'application de normes environnementales pourraient engendrer des conflits à long terme.

Les sites d'exploitation minière ont pleins de risques pour les miniers artisanaux et l'environnement. Un petit site minier d'or à découvert à 10 km de la ville de BetareOya, dans l'est du Cameroun, en décembre 2016, a attiré plus de 1500 personnes du Cameroun, du Tchad, de la République centrafricaine, du Nigeria et du Mali.

Alors qu'un minier moyen est sûr de faire plus de 300 000 FCFA (600 $) par mois après avoir creusé à travers les roches pour l'écrasement et le lavage de l'or, ils font face à de nombreux risques sanitaires.

"Les conditions sanitaires sont un grave motif de préoccupation. Il n'y a pas de centres de santé ici pour la population grouillante et chacun doit lutter pour se soigner quand il est malade. Il n'y a pas de toilettes ", déclare Harman Betoli, un minier de BetareOya.

"De nombreux jeunes ont abandonné l'école et migrent ici pour gagner de l'argent rapidement, indépendamment des risques", ajoute Betoli.

Outre les risques pour la santé, des cas d'accidents et de décès ont été enregistrés dans des sites abandonnés. Les mineurs artisanaux sont également préoccupés concernant une éventuelle invasion de riches hommes d'affaires chinois qui auraient de connivence avec des fonctionnaires acheter des sites et renvoyer la plupart des miniers locaux.

"Nous sommes débordés par la situation; Les sites miniers exploités par les Chinois sont laissés à découvert, ce qui entraîne de nombreux accidents. À peine une semaine passe-t-elle sans que

nous enregistrions des accidents mortels ", déclare AdamouIya Justin, maire de la commune de BetareOya.

«L'exploitation minière artisanale est assaillie par des conflits d'intérêts», explique Moise Malla Noah, délégué des mines, de l'industrie et du développement technologique de la région de l'Est-Cameroun.

"Les communautés locales se plaignent que leurs terres ont été prises sans leur consentement", déclarent-t-ils. M. Malla croit que le nouveau code minier du Cameroun, promulgué en décembre 2016, «résout suffisamment les problèmes émanant de l'exploitation minière artisanale et à petite échelle»

Les participants à l'atelier ont demandé à ce que "les consultations publiques soient organisées avant la délivrance des permis miniers aux miniers potentiels". Ils ont également demandé au Ministère camerounais chargé de la protection de l'environnement et du développement durable d'intensifier l'inspection systématique des activités minières et la surveillance de l'environnement.

Il a été recommandé que les communes participent à l'attribution du permis d'exploitation minière et de la surveillance et de la gestion de l'environnement. Le participant a également demandé au gouvernement d'accélérer le processus de transfert de redevances minières aux communes et aux communautés bénéficiaires.

Cameroun

Accident de train - Face à Camrail, des familles déterminées

Au Cameroun, nouveau report, ce lundi, devant le tribunal de première instance de Douala de l'affaire des parents… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.