19 Mai 2017

Sénégal: Les imams et oulémas prônent un islam authentique

Les imams, oulémas et arabisants du département de Bounkiling regroupés au sein d'une association engagent des pistes de réflexion sur la prévention du radicalisme islamique. Par cette volonté, ces religieux disent ne pas attendre que le danger s'installe pour ensuite jouer au sapeur-pompier. Ils l'ont fait savoir avant-hier mardi 16 mai à l'occasion d'une assemblée générale motivée par le contexte de recrudescence du terrorisme à l'échelle planétaire.

«Nous n'attendrons pas que le danger soit à nos portes pour agir. Mieux vaut prévenir que de guérir», a prévenu au nom des religieux de Bounkiling Khalifa Diaby fils du khalife général de la cité religieuse de Taslima Cheick Sidya Diaby Gassama.

Les guides religieux du département de Bounkiling ont réaffirmé leur engagement et leur détermination à œuvrer pour la «promotion d'un islam modéré, authentique tel que pratiqué par les anciens et fondé sur la tolérance, la paix, l'amour du prochain».

L'adjoint au préfet Adama Ngom, qui a présidé la rencontre, a encouragé les guides religieux et les a motivés à poursuivre cette noble mission gage de paix, de justice et de stabilité nationale. « N'est pas musulman qui tue un musulman au nom de l'islam», a-t-il dit.

C'est pourquoi, ajoute-t-il, «l'Etat ne peut que cautionner et accompagner de telles initiatives allant dans le sens de préserver le pays de tous dérapages religieux».

Pour ce qui est des doléances, le porte-parole des chefs religieux, El Hadj Khalifa Diaby, au nom d'Abdou Khadre Solly, imam ratib de Bounkiling et président de l'association, a exhorté le président Macky Sall à «inscrire le département de Bounkiling dans son programme de modernisation des cités religieuses et des lieux de culte. Jusque-là, aucun lieu de culte encore moins une cité religieuse n'a été rénové dans le département» a déploré Khalifa Diaby Gassama.

La modernisation des daaraas, l'octroi de vivres lors des Gamou et ziarras annuels, l'équipement des mosquées en matériels de sonorisation, en tapis et nattes sont tant d'autres doléances posées sur la table des autorités étatiques comme étant des priorités.

Sitôt après la cérémonie officielle, les chefs religieux, environ une centaine, ont poursuivi la rencontre avec une conférence religieuse et une séance de lecture du Coran pour un hivernage pluvieux et sans accidents mais également pour la stabilité du pays en perspective des élections législatives de juillet prochain.

Sénégal

Descente implacable aux enfers de Michael Reza Pacha, les masques tombent

Confidentiel Afrique qui suit en exclusivité de très près voilà plusieurs mois l'affaire… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.