19 Mai 2017

Sénégal: Examen du code la presse avant adoption - Le gouvernement sur la derrière ligne droite

En réponse à la question du député Pape Birahim Touré, qui demandait des éclairages sur les dispositions prises par l'Etat du Sénégal pour répondre aux requêtes des journalistes qui dénoncent leurs difficiles conditions de travail, le ministre de la culture et de la communication, Mbagnick Ndiaye souligne : «Le code de la presse a été remis au gouvernement qui, il y'a trois conseil, l'a examiné.

Le retard dû à son adoption est lié à de nouveaux amendements qui ont été apportés». Mbagnick Ndiaye informe en outre, que le document va être validé incessamment. «Je rassure le monde de la presse en leur disant que nous sommes à la phase terminale du processus», a-t-il dit.

S'agissant de la convention collective, Mbagnick Ndiaye informe qu'elle n'a pas évolué à cause d'un rendez-vous non respecté par les patrons de presse. «La convention n'a pas évolué parce que les patrons de presse ont tardé à répondre à la convocation du ministre du travail. Mais au sortir de la fête du 1er mai et de la remise des cahiers de doléances, le ministre du travail a convoqué pour le 25 mai prochain la commission mixte». Une nouvelle rencontre entre la Coordination des associations de presse (Cap) et le ministère de la culture et de la communication est prévue dans les prochains jours pour mettre en place cette commission mixte, a ajouté le ministre.

Sénégal

111.633 cartes d'identité distribuées sur 177. 862 reçues à Kaolack (préfet)

Quelques 111.633 cartes d'identité biométriques ont été distribuées sur les 177.862… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.