19 Mai 2017

Burkina Faso: Jazz à Ouaga - C'est dur,

La 25ème édition de Jazz à Ouaga a refermé ses portes le samedi 6 mai 2017. Ce jubilé d'argent a été célébré avec de grands noms d'artistes. Un âge de maturité disait le maire de Ouagadougou, Armand Béouindé. Mais 25 ans après, cette musique reste toujours élitiste malgré le bon vouloir des organisateurs de la rapprocher de la population.

L'on se plaît à dire que le jazz est parti des côtes africaines avant d'y revenir après un détour sur d'autres continents. Cependant, les évènements qui s'organisent autour de cette musique ont du mal à se rendre populaires.

Les multiples efforts du comité d'organisation de Jazz à Ouaga sont à louer mais l'évènement n'accroche pas encore fortement les jeunes, surtout burkinabè. La preuve, Jazzschool dont l'idée est d'amener le jazz vers les scolaires, n'a pas mobilisé assez d'élèves.

Si les concerts à l'institut français refusent souvent du monde à la tête du groupe programmé, on ne peut pas en dire autant des concerts délocalisés dans d'autres espaces.

La composition du public, du reste, en dit long. Il est essentiellement constitué d'expatriés, des composantes du monde des arts ou de fonctionnaires.

A Jazz performances, un concours pour intéresser les artistes au jazz, si le nombre d'inscrits augmente d'édition en édition, les compositions musicales proposées donnent cependant la preuve que cette musique n'est pas le domaine de prédilection des artistes. D'où la recommandation du jury de la 25è édition au comité d'organisation de faire des séances de coaching des groupes retenus pour élever le niveau.

Burkina Faso

Affrontements entre peuls et dogons au Mali

Que s'est-il passé exactement dans le cercle de Koro dans le centre du Mali à la frontière avec le… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.