19 Mai 2017

Cameroun: Fête nationale - Demain, l'apothéose

Faste et solennité seront au rendez-vous demain, dans les chefs-lieux de régions, de départements et d'arrondissements, à l'occasion de la célébration de la 45é édition de la Fête nationale de l'Unité. A Yaoundé, la capitale, l'événement revêtira un cachet particulier, en raison de la présence du président de la République, Paul Biya, qui présidera la parade militaire et le défilé civil au Boulevard du 20 mai.

Ce sera en présence des corps constitués nationaux, des membres du corps diplomatique et des invités spéciaux. Dans la soirée, une réception sera offerte au palais de l'Unité, sur invitation. Avant le clou des festivités samedi, les populations pourront suivre ce vendredi, dès 11h, un meeting interarmées avec lâcher de parachutistes à la Base aérienne à Yaoundé.

A 18h, ce sera l'ouverture de la retraite aux flambeaux qui s'achèvera à 20h. La Fête nationale se célèbre cette année sur le thème : « Armée et nation, en parfaite synergie pour un Cameroun uni dans sa diversité, attaché aux idéaux de paix, de stabilité et de prospérité ».

Elle a été précédée, au Musée national à Yaoundé, du 15 au 18 mai, par l'organisation du Village de l'unité et de l'intégration nationale. Cette innovation majeure est une initiative du ministère de la Jeunesse et de l'Education civique.

Plusieurs activités étaient au rendez-vous : foire promotionnelle, expositions, échanges sur la citoyenneté et la solidarité, entre autres. La 45ème édition de la Fête nationale se célèbre dans un contexte inédit, marqué par la mise sur pied et l'entrée récente en service de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme.

Au plan sécuritaire, bien que considérablement affaiblie, la secte terroriste Boko-Haram continue de sévir par des incursions répétées dans la région de l'Extrême-Nord, comme en témoignent les attentas-suicides perpétrés le 12 mai 2017 à Limani par deux jeunes filles kamikazes.

C'est pourquoi, la fête de demain sera une fois de plus l'occasion de rendre un hommage appuyé aux Forces de défense et de sécurité et aux membres des Comités de vigilance qui, par leur vaillance et leur courage qui vont parfois jusqu'au sacrifice suprême, permettent aux autres Camerounais à l'intérieur du triangle national, de vaquer sereinement à leurs occupations malgré l'adversité.

Au plan économique, signalons la mise en œuvre du Plan d'urgence triennal pour l'accélération de la croissance et l'amélioration des conditions de vie des populations. S'agissant spécifiquement des jeunes, le Plan triennal « Spécial jeunes » prescrit par le président de la République en vue de faciliter et d'accélérer l'insertion socio-économique de cette frange de la population a été lancé.

Au plan social, il convient de relever la poursuite de l'intensification de la campagne nationale d'éducation civique et d'intégration nationale sur l'ensemble du territoire national.

La mise en place des équipes mobiles d'animation populaire urbaine et rurale ainsi que le corps des jeunes volontaires « médiateurs communautaires » permettra d'assurer, sous l'impulsion des comités d'éducation civique et d'intégration nationale et aux cotés des clubs d'éducation civique et d'intégration nationale, l'implication de proximité des populations de la base dans la lutte contre l'incivisme.

Dans la même perspective, la mise en œuvre du Programme national de volontariat devrait permettre de donner un élan particulier au renforcement de la cohésion sociale et du don de soi, avec, conséquemment, une amélioration du sentiment d'appartenir à la même Nation.

Cameroun

Drame d'Eseka - Les conclusions de la commission d'enquête dévoilées

Mardi 23 mai, les autorités camerounaises ont dévoilé les principales conclusions de la commission… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.