19 Mai 2017

Cameroun: Village de l'unité - L'histoire du pays en expo

Une série de photos retraçant les grands moments du pays, de l'Indépendance aux récentes années 2000 attire des centaines de regards curieux.

Une opposition générationnelle s'opère sous les deux tentes de l'exposition thématique sur l'histoire du Cameroun. Des jeunes, à peine sortis de l'adolescence, se retrouvent face à des clichés vieux de plus d'un demi-siècle.

Et la rencontre est riche de secousses. Beaucoup en sortent remués. Lucienne, Alice et Rosine, sont toutes retournées après avoir découvert en images, l'évolution surprenante de l'architecture de l'ancien palais présidentiel, site où se dresse désormais le Musée national. « J'ai vraiment été émerveillée de savoir que cette maison a été la propriété d'un certain Esono Ela à la fin des années 1800 », révèle Alice.

Rosine de renchérir, songeuse, « je ne savais pas que le président Ahmadou Ahidjo a été Premier ministre, et que c'est lui qui a proclamé l'Indépendance le 1er janvier 1960. » Cette expo réalisée par le ministère des Arts et de la Culture en collaboration avec les Archives nationales, étanche visiblement la soif de découvertes des jeunes visiteurs.

Ils sont nombreux ce jeudi 18 mai, jour de clôture du Village. Nama Yobo et Chrissy Abate ne quittent pas des yeux cet instant solennel, capté dans un bureau de vote installé à l'Ecole du Centre, dans l'arrondissement de Yaoundé II.

Sur la photo légendée : « Référendum du 20 mai 1972 », un monsieur s'apprête à déposer dans l'urne son bulletin de vote. « Il a l'air ému de participer à ce grand moment d'histoire », remarque Nama Yobo. Le jeune confiera plus tard être impressionné par les personnalités prestigieuses qui ont foulé le sol camerounais depuis toutes ces années.

Sa compagne, Chrissy quant à elle, est marquée par l'évolution de la radio et des médias en général. « Il fallait qu'on se déplace carrément pour venir consulter les informations sur un mur ? C'est étonnant. Les choses ont vraiment changé », se dit-elle. Le poids du temps est plus puissant que jamais à l'intérieur de ces deux stands. L'histoire se dévoile sur le fil de la culture.

En noir et blanc, Anne Marie Nzié, Manu Dibango, Eboa Lotin, Daniel Ndo ou encore Dikongue Pipa, signalent qu'au-delà de tous ces enjeux politiques, le Cameroun de l'Indépendance et de la Réunification, prenait une pause pour s'abreuver aux sources de la musique, du cinéma, du rire.

Si leur curiosité n'est toujours pas assouvie après avoir parcouru cet album-photos historique, attraction phare du Village de l'unité et de l'intégration nationale (ouvert lundi dernier et fermé hier par un concert de musique), les visiteurs font la queue, question d'entamer un parcours guidé tout aussi intense du Musée national.

Cameroun

Humanitaire - Vers la construction à Mora d'une Superette Solidaire pour veuves et orphelins des soldats tombés contre Boko Haram

Depuis 2013, le Cameroun est en proie aux attaques meurtrières de la secte satanique et meurtrière Boko… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.